Symantec : une étude qui démontre la progression des cyberattaques en 2011

Par , publié le
Web Symantec logo

Symantec a publié une étude qui porte sur les cyberattaques, pour avancer ses chiffres l'éditeur a surveillé 200 pays par l'intermédiaire de 64,6 millions de capteurs.

Des capteurs qui ont permis de constater que les cyberattaques sont en augmentation, Symantec affirme que le piratage informatique s’étend de plus en plus à travers le monde. En effet en 2011 le nombre d’attaques a progressé de 81% pour atteindre 5,5 milliards d’attaques.

Les principales cibles (plus de 50%) sont des entreprises de moins de 2500 salariés, les grandes structures ne sont désormais plus les seules à subir ce genre de problème.

Symantec estime d’ailleurs que les plus petites entreprises sont aussi les plus vulnérables, c’est pour cette raison qu’elles sont en passe de devenir des cibles de choix pour les cybercriminels. Le rapport démontre également que les origines des attaques sont de plus en plus variées, le téléphone portable devenant par exemple un des outils majeurs des pirates. L’éditeur de logiciels de sécurité souligne d’ailleurs le danger potentiel lié à l’utilisation de smartphones en entreprise.
Les réseaux sociaux sont également des vecteurs importants d’attaques sur Internet, Facebook et Twitter en tête. Laurent Heslaut, directeur des Technologies de Sécurité Symantec  déclare,  » compte tenu des techniques d’ingénierie sociale et du caractère viral des réseaux sociaux, les menaces se propagent bien plus facilement d’une personne à une autre « .

Le document révèle que les pratiques répandues par le passé tendent aujourd’hui à disparaître.

Partager cet article