Seine-et-Marne : destruction de deux tours par "foudroyages"

Par , publié le
France Démolition des tours Auvergne et Artois a Meaux
Démolition des tours Auvergne et Artois a Meaux

Dimanche à Meaux, en Seine-et-Marne, deux tours ont été détruites par "foudroyages", plus ou moins un an après avoir été évacuées.

L'opération était prévue depuis maintenant de longs mois. Dimanche à Meaux (Seine-et-Marne), deux tours ont été détruites par "foudroyages". Et préalablement à cette intervention, s'étant déroulée à 13h00 dans le cadre d'une opération du programme national pour la rénovation urbaine, les autorités compétentes avaient fait évacuer 2.600 riverains de leurs logements.

Ces habitants ont pu rentrer chez eux aux environs de 16h00. Quant aux résidents des tours démolies, ils avaient été évacuées fin 2014 et début 2015 et relogés pour une très grande partie d'entre eux par le bailleur social propriétaire des bâtiments, Meaux Habitat.

Destruction de deux tours en Seine-et-Marne : 2.600 riverains évacués

Une vidéo postée par le journal La Marne et rapportée par nos confrères de Francetv info nous montre la rapide démolition des tours Artois et Auvergne du quartier de Beauval. Des bâtiments construits en 1970 et qui renfermaient uu total de plus de 300 logements. Les images témoignent de conséquents nuages de poussière, et il convient de préciser à ce sujet que dans un souci d'atténuer le plus possible leur propagation, avait été mis en place un dispositif de piscines et bâches à eau. Le concassage et l'évacuation des gravats prendra cependant trois mois.

"Reconstruire des quartiers à taille humaine"

Pour le député-maire Les Républicains Jean-François Copé, qui s'est exprimé sur cette démolition dans un communiqué de presse, cette opération a pour but de "reconstruire des quartiers à taille humaine". Sybille, une habitante des lieux dont ses deux enfants sont "nés dans le quartier", affiche un pincement au cœur de voir une partie de sa vie réduite en poussière, tout en soulignant le caractère significatif du changement : "Ça fait dix-huit ans que j’habite ici. C’est triste d’assister à cette démolition… C’est un peu de notre quotidien qui s’en va. Cela fait mal au cœur de voir partir son quartier auquel on est habitué… Mais le renouveau de la ville, c’est important."

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus