Le risque de crise cardiaque plus élevé chez les jeunes fumeurs

Par , publié le
Santé
28,2% des Français de 15 à 75 ans fume de manière quotidienne ou régulière, soit 13,6 millions de personnes

Les jeunes fumeurs sont 8 fois plus exposés que les non-fumeurs au risque de crise cardiaque. Un écart qui diminue avec l’âge.

Fumer n’est jamais une très bonne idée si l’on veut rester en bonne santé, à plus forte raison lorsque l’on est jeune.

Selon une étude réalisée par une équipe de chercheurs du South Yorkshire Cardiothoracic Center de l’Hôpital de Sheffield (Angleterre), les jeunes fumeurs sont beaucoup plus exposés que les non-fumeurs du même âge au risque de crise cardiaque.

Un écart qui s’estompe avec l’âge

Les résultats de cette recherche ont été publiés dans la revue scientifique Heart. Selon les chercheurs, les fumeurs les plus jeunes ont huit fois plus de risque de faire une crise cardiaque que les non-fumeurs du même âge.

Cet écart de risque diminue avec l’âge, il est cinq fois plus élevé pour les fumeurs entre 50 et 65 ans, et « seulement » trois fois plus élevés chez les plus de 65 ans. Les résultats montrent également que les fumeurs qui ont souffert d’une crise cardiaque étaient 10 à 11 ans plus jeunes que les anciens fumeurs ou les non-fumeurs.

Un risque accru à expliquer

Si l’on connaissait déjà les risques liés au tabac, notamment en ce qui concerne les crises cardiaques, peu d’études s’étaient penchées sur l’ampleur de ce risque dans les différents groupes d’âge.

Les chercheurs vont devoir approfondir ces résultats afin de savoir pourquoi les jeunes fumeurs sont plus exposés au risque de crise cardiaque que les plus anciens qui sont pourtant susceptibles de présenter des facteurs de risques supplémentaires comme le cholestérol, le diabète de type 2 ou encore l’hypertension.

Pour les besoins de leur étude, les chercheurs ont analysé les dossiers de 1 727 adultes traités pour une crise cardiaque STEMI, entre 2009 et 2012. 48 % du panel était constituée de patients fumeurs, 27 % d’anciens fumeurs et 24 % de non-fumeurs.

Crédits photos : © AFP/Archives ERIC FEFERBERG

Partager cet article

Pour en savoir plus