Le risque d'AVC le plus grave réduit avec l'arrêt du tabac

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. Matériel pour tabac à rouler.
Photo d'illustration. Matériel pour tabac à rouler.

Dans 1 cas sur 8, le tabac est la cause des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Mais pour sa forme la plus grave, les bénéfices d'un arrêt du tabac sont immédiats et en réduisent le risque.

La liste des bénéfices d'un sevrage tabagique n'est plus à présenter. Mais voici qu'un nouvel avantage, et non des moindres, est à y ajouter. En effet, une nouvelle étude en provenance de Finlande affirme que l'arrêt du tabac réduit immédiatement les risques de survenance de la forme la plus meurtrière des AVC, à savoir l'hémorragie méningée.

L'hémorragie méningée, moins fréquente mais plus mortelle

Un tel AVC survient pour une part minoritaire des cas, soit environ 15%. Mais la rupture d'anévrisme qui en est la cause, et qui génère la présence de sang dans le cerveau, est mortelle. Et le tabac a sa part de responsabilité dans sa survenance. Ce type d'AVC est aussi appelé hémorragie sous-arachnoïdienne.

Rappelons que l'autre forme d'AVC dite "ischémique", est observée dans tous les autres cas, soit 85%. Il s'agit de l'obstruction d'une artère du cerveau par des caillots de sang.

Tabac et AVC : les résultats de l'étude finlandaise

C'est la revue Neurology qui relaie cette nouvelle étude. Les chercheurs de l'Université d'Helsinki ont d'abord observé une forte chute, entre 1998 et 2012, du nombre d'hémorragies méningées parmi la jeune population du pays. Pour les moins de 50 ans, cette baisse était de 45% parmi les femmes et 38% pour les hommes. Et pour les plus de 50 ans, cette baisse est de 16% pour les femmes, 26% chez les hommes.

Et la cause de cette baisse notable du nombre d'AVC serait d'après les scientifiques à lier avec la chute de la consommation de cigarettes dans ce pays nordique, elle-même liée aux politiques anti-tabac mises en place par les autorités sanitaires. Lors de la période observée, les 15-64 ans ont diminué de 30% cette consommation. Certes, le lien entre AVC et tabac est connu depuis très longtemps. Mais ce qui est nouveau ici, c'est que le sevrage tabagique a bien des effets positifs, et ce immédiatement.

Crédits photos : Aleksandrs Samuilovs / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus