République dominicaine : deux journalistes abattus en direct

Par , publié le | modifié le
International
Le journaliste Luis Manuel Medina juste avant son assassinat le 14 février 2017.

Alors que leur émission était diffusée en direct sur Facebook Live, 2 journalistes ont été tués et une troisième personne blessée.

Le drame, inédit en République dominicaine, s'est produit mardi peu après 11h du matin à San Pedro de Macoris, à quelques dizaines de kilomètres de Saint-Domingue.

Le directeur de la radio et un animateur ont été abattus pendant la diffusion en direct sur Internet de leur émission, avant que le tireur blesse la secrétaire.

Les faits, en direct

L'assaillant qui a pu prendre la fuite est toujours activement recherché. Les victimes sont Leonidas Martinez, à la fois journaliste et directeur de la radio 103.5 FM, ainsi que Luis Manuel Medina, l'animateur de l'émission d'informations Milenio caliente. Dans la vidéo diffusée via Facebook Live, des tirs lointains sont entendus. Puis, l'on voit le journaliste tourner son regard vers uen personne (non visible). Enfin, avant que l'écran ne devienne noir, une femme crie en espagnol : "On tire, on tire, on tire !".

Dans un communiqué, la Société interaméricaine de presse (SIP) qui oeuvre en faveur de la liberté de la presse a évoqué une "tragédie qui touche la grande famille du journalisme en République dominicaine". Elle demande en outre aux autorités de "réaliser une enquête rapide et en profondeur pour connaître le mobile, identifier le responsable et le conduire devant la justice".

Un assassinat sur commande ?

Selon Olivo de Leon, du Collège des journalistes du pays, il est évident que ce drame porte la signature d'un meurtre sur commande : "Car en analysant le mode opératoire, nous (en) sommes sûrs. La secrétaire (...) a identifié l'auteur matériel de ces faits et tout porte à croire que cela a quelque chose à voir avec le narcotrafic. Parce que l'émission de radio dénonçait ce fléau depuis plusieurs semaines et avait même cité des entités qui étaient impliquées dans ces trafics".

L'événement n'est pas sans rappeler ce qui s'est passé en août 2015 aux Etats-Unis. Alison Parker et Adam Ward, journalistes d'une chaîne locale de l'Etat de Virginie, avaient été abattus eux aussi en direct.

Crédits photos : Capture écran YouTube

Partager cet article