Rennes : un videur recale un jeune et se fait mortellement égorger

Par , publié le | modifié le
Faits Divers La police (photo d'illustration)
La police (photo d'illustration)

Dans la nuit de jeudi à vendredi, à Rennes, un videur a été mortellement égorgé par un jeune homme à qui il venait de refuser l'entrée d'une bar.

Les faits se sont produits à Rennes dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 avril. Il est plus précisément aux alentours de minuit et la rue Saint-Michel, plus familièrement désignée comme la "rue de la Soif", est noire de monde. Dans un bar dans lequel se retrouvent régulièrement des jeunes se tient alors une soirée reggae.

Une soirée à laquelle un jeune homme âgé de 27 ans souhaite visiblement prendre part. Il se présente donc devant l'entrée du bar dans le probable espoir d'être autorisé à pénétrer dans l'établissement. Mais, comme nous le rapportent nos confrères de Ouest-France, le videur du bar a refusé de laisser entrer cette personne pour un motif ne nous ayant toutefois pas été communiqué.

Videur mortellement égorgé à Rennes : un objet tranchant utilisé

C'est vraisemblablement à ce moment-là que la situation a commencé à dégénérer. Le jeune homme a ainsi porté un coup à la gorge du videur à l'aide d'un objet tranchant. La victime, âgée de 32 ans, a titubé avant de s'effondrer sur les tables qui avaient été placées sur la terrasse. Il décèdera quelques minutes plus tard.

On apprend de même que la personne ayant porté le coup fatal s'est rendu de son propre chef au commissariat, où l'on peut se permettre de supposer qu'un placement en garde à vue a été opéré à son encontre.

Des fleurs pour honorer la mémoire de la victime

Dans le courant de la nuit et suite à ce tragique incident, les forces de l'ordre ont barré deux points de la rue qui permettaient d'accéder au lieu de ce meurtre apparent. Le lendemain matin, où cette rue accueillait de nouveau moult personnes, notamment en raison du marché qui s'ouvrait sur la place voisine, des fleurs ont été déposées devant le bar où le videur avait été mortellement agressé quelques heures plus tôt.

Crédits photos : Christian Mueller/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus