Présidentielle 2017 : quatre Français sur cinq favorables à une primaire

Par , publié le
Politique Une urne pendant des élections (photo d'illustration)
Une urne pendant des élections (photo d'illustration)

Un sondage Odoxa révèle que 80% des Français apparaissent favorables à la mise en place d'une primaire, laquelle pourrait ainsi permettre de désigner les candidats de la présidentielle 2017.

Les 4 et 5 février 2016, l'institut Odoxa a conduit sur la toile, auprès d'un échantillon représentatif de la population française de 1.012 personnes majeures, une enquête portant sur la pertinence d'une primaire, notamment dans l'optique de la présidentielle 2017.

Et comme le rapportent nos confrères du Parisien, ce système créé par les socialistes et repris par les États-Unis lors de la présidentielle 2012 a récolté l'adhésion de 80% des sondés, soit quatre Français sur cinq. Dans le détail, les sympathisants de gauche y sont légèrement plus favorables (85%) que ceux de droite (83%).

Primaire : 73% de Français souhaitent que la gauche s'y remette

À la lumière des résultats obtenus, le président de l'institut Odoxa Gaël Sliman indique que, "paraphrasant Churchill sur la démocratie, les Français disent que les primaires sont le pire des systèmes pour choisir un candidat… à l’exception de tous les autres". Le sondage révèle également que 73% des personnes interrogées désirent que la gauche organise de nouveau sa primaire après celle de 2011. Une idée d'ailleurs validée par 81% des sympathisants socialistes sollicités sur la question.

Macron et Valls, les meilleures candidats de la gauche ?

S'ils avaient la possibilité de désigner eux-même les candidats de la gauche, les Français opteraient alors en majorité pour le ministre de l'Économie Emmanuel Macron et le Premier ministre Manuel Valls. Le président de la République François Hollande apparaît bien moins désiré par les sondés sur ce point, tout comme Martine Aubry, Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg et Christiane Taubira. Et si la plupart des Français interrogés disent être pour une primaire, ils sont tout de même 76% à la considérer "coûteuse", 64% telle "un évènement dont on parle trop" et 27% y voient même là "une trahison à l'esprit de la Ve République". 76% estiment cependant que la primaire "permet de mieux connaître les candidats et leurs propositions", 70% qu'elle est "démocratique", 63% qu'elle est "efficace pour désigner le meilleur candidat" et 53% qu'elle favorise "le renouvellement en politique".

Crédits photos : Alexandru Nika

Partager cet article