Plouézec : 89 animaux sauvés de conditions de vie "effroyables" par 30 Millions d'Amis

Par , publié le
Société
Animaux sauvés par la Fondation 30 Millions d'Amis à Plouézec

La Fondation 30 Millions d'Amis est intervenue à Plouézec pour sauver 89 animaux de conditions de vie "effroyables". Les bêtes vivaient ainsi, avec leurs deux maîtres, au milieu d'immondices.

Vendredi, la Fondation 30 Millions d'Amis est intervenue dans la commune de Plouézec, dans les Côtes-d'Armor, pour sauver de conditions de vie "effroyables" pas moins de 89 animaux. Sur son site, l'association indique avoir ainsi saisi "23 chiens, 10 chats, 32 oiseaux, 4 hamsters, 1 chinchilla, 8 gerbilles, 2 lapins et 9 rats".

Toutes ces bêtes vivaient, nous dit-on, "au milieu d'immondices". La Fondation poursuit en indiquant qu'"à l’intérieur de la maison, une épaisse couche d’excréments recouvrait le sol. Les chiens, qui n’avaient jamais vu la lumière du jour, vivaient reclus sous les journaux et les vêtements entassés imbibés d’urine. Les NACS [NDLR : nouveaux animaux de compagnie] étaient dans des cages, disposées les unes sur les autres, jamais nettoyées".

Animaux sauvés à Plouézec : une vie "au milieu d'immondices"

Arnauld Lhomme, enquêteur à la Fondation 30 Millions d’Amis qui s'est rendu sur place, a même ajouté qu'un hamster avait creusé des tunnels à l'intérieur de ses propres excréments. La situation de plusieurs autres animaux découverts sur les lieux n'est pas apparue beaucoup plus reluisante :

"Le chinchilla a été retrouvé sous un drap dans une cage d’une saleté extrême. Un seul et unique chien avait le droit de voir la lumière du jour mais attaché à un arbre dans le jardin. À force de temps et d’ennui, l’animal avait creusé des tranchées tout autour de son lieu d’attache."

Des maîtres visiblement atteints du syndrome de Noé

Le maire de la commune Jacques Manglold cité par France 3 Bretagne explique que ces animaux étaient sous la responsabilité d'un frère et d'une sœur, âgés respectivement de 46 et 49 et visiblement atteints du syndrome de Noé. Autrement dit, des personnes ne pouvant s'empêcher d'accumuler les animaux auprès d'eux.

L'élu a au passage reproché à l'association 30 Millions d'Amis d'avoir filmé son intervention, considérant ainsi que "les images diffusées portent atteinte à l'honneur de ces petites gens". Il a de même déploré qu'un chien ne présentant pas de souci de santé n'ait pas été laissé à sa maîtresse, en état de détresse psychologique. La plupart des animaux saisis ont été pris en charge au refuge de Saint-Hilliers, en attente désormais d'être adoptés. Les bêtes exotiques ont quant à elles été transférées au centre Natuurhulpcentrum situé en Belgique.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus