Pays-Bas : Deux ans de prison pour avoir fait irruption armé dans un journal télévisé

Par , publié le
International capture d'ecran
capture d'ecran

Pour s'être introduit dans un journal télévisé hollandais avec une arme factice, un jeune homme de 20 ans a écopé de deux ans de prison.

L’affaire avait fait le tour des journaux européens. Le 29 janvier 2015, un jeune homme âgé de seulement 20 ans fait irruption dans un journal télévisé armé de ce que l’on croyait être un pistolet. Celui-ci se révèle être factice, mais Tarik Z. profite de la confusion et de la peur pour délivrer son message.

Reconnu par le tribunal de Lelystad pour  "prise d'otage, de menaces et d'avoir assuré avoir une arme dans les locaux de la NOS le 29 janvier", le jeune homme a été condamné à 30 mois de prison, dont 15 avec sursis. Il a également l’interdiction de s’approcher des locaux de la NOS à Hilversum.

Menace de cyberattaques et huit charges explosives

Les revendications du jeune homme étaient plutôt floues. Il avait exigé de passer à l’antenne du journal de 20 heures pour délivrer un message venant d’un collectif de hackers. Dans ce message, il affirmait que 98 hackers le soutenaient et étaient prêts à mener une cyberattaque de grande ampleur, et que huit charges explosives radioactives avaient été placées quelque part dans le pays.

Quelques heures après son arrestations, il a vite admis avoir agi seul. "Ses actions ont mené à des sentiments de peur et d'anxiété pour ceux qui étaient directement concernés, notamment les gardes de la sécurité et ceux qui étaient présents dans les studios", a affirmé le tribunal.

Près de 5000 euros d’amende

Tarik Z. peut néanmoins s’estimer chanceux. Le parquet avait au préalable requis quatre ans de prison. Il devra dans le même temps débourser 2500 euros pour le garde de sécurité qui avait brièvement été pris en otage, ainsi que 2600 euros de dommages et intérêts à la chaine NOS.

Partager cet article

Pour en savoir plus