Paquet neutre : Ban Ki-moon appelle à une adoption mondiale

Par , publié le
Santé Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies
Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies

À l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé les gouvernements n'ayant pas encore adopté le paquet de cigarettes neutre à le faire.

Le 31 mai dernier se tenait la Journée mondiale sans tabac. L'occasion qu'a saisie le secrétaire générale de l'ONU Ban Ki-moon pour rappeler, la veille, les bienfaits du paquet neutre. Ce dernier, déjà adopté par plusieurs gouvernements dont la France, reste encore ainsi à la porte d'autres nations.

Dans un message cité par un communiqué du Centre d'actualités de l'ONU, M. Ki-moon a indiqué qu'"un emballage neutre réduit l'attrait des produits du tabac, restreint la publicité et la promotion du tabac, limite l'utilisation d'étiquetages mensongers et accroît l'efficacité des mises en garde sanitaires".

Ki-moon : le paquet neutre "réduit l'attrait des produits du tabac"

En s'appuyant sur les avis rendus par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Secrétariat de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac, le communiqué ajoute que "les mesures récentes visant à introduire un conditionnement neutre (standardisé) des produits du tabac peuvent sauver des vies en réduisant la demande de produits du tabac."

Le docteur Margaret Chan, directrice générale de l'OMS, affiche d'ailleurs un discours semblable à celui du secrétaire générale de l'ONU sur la question : "Le conditionnement neutre rend les produits du tabac moins attrayants. Il en fait disparaître le glamour, ce qui est souhaitable pour un produit qui tue. Il freine la publicité et la promotion du tabac. Il limite les emballages et les étiquetages trompeurs et il augmente l'efficacité des mises en garde sanitaires."

L'exemple de l'Australie

L'Australie a été le premier pays, en décembre 2012, à valider l'instauration du paquet neutre sur son sol. Près de quatre ans plus tard, le 20 mai 2016, la France et le Royaume-Uni lui ont emboîté le pas et l'Irlande pourrait prochainement rejoindre cette liste.

Et tout récemment, mardi, la Norvège et la Nouvelle-Zélande ont exprimé leur intention d'appliquer la mesure et ce en dépit de la pression exercée par l'industrie du tabac.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus