Nicolas Hulot encore indécis pour la présidentielle 2017

Par , publié le | modifié le
Politique Nicolas Hulot
Nicolas Hulot

Nicolas Hulot n’a pas encore décidé de sa candidature à la présidentielle 2017 et précise n’être qu’au début de sa réflexion.

Comme les premières fleurs de printemps, les candidatures à l’élection présidentielle de 2017 commencent à fleurir. Pressenti pour porter haut les couleurs du mouvement écologistes pour cette prochaine élection, Nicolas Hulot ne semble pas encore décidé à porter une telle responsabilité même s’il n’est pas encore définitif à ce sujet, c’est en tout cas ce qu’il a déclaré à la matinale d’Europe 1 ce matin.

Nicolas Hulot pas encore décidé pour 2017

Interrogé par Thomas Sotto au sujet de ses ambitions pour 2017, l’ancien animateur d’Ushuaia a affirmé qu’il n’avait pas encore envie de se présenter à la présidentielle pour le moment, même si sa décision n’était pas encore « définitive ».

« Il ne faut pas se jeter dans l’arène au prétexte qu’il y a un désarroi et que, tous autant qu’on est, on a envie de quelque chose de différent », a estimé Nicolas Hulot tout en précisant que « Pour trancher définitivement dans un sens ou un autre, il y a un travail monumental à faire, je le démarre tout juste, et mettre la charrue avant les bœufs serait complètement irresponsable ».

Nicolas Hulot milite pour un septennat unique

Si Nicolas Hulot prenait la décision de se présenter et avait le bonheur d’être élu, il changerait radicalement le régime présidentiel actuel. « C’est de la folie d’avoir une élection présidentielle tous les cinq ans. C’est aberrant. On est à peine sorti d’une échéance qu’on est déjà entré dans l’autre. Revenons au septennat, avec un mandat non renouvelable. Je pense qu’il y a besoin d’une réforme constitutionnelle profonde parce que nos gouvernances ne sont pas adaptées aux enjeux du long terme » a indiqué l’ancien candidat à la primaire écologiste.

Tout ce qu’espère Nicolas Hulot, c’est que l’écologie et la biodiversité seront au cœur des débats politiques à venir.

Crédits photos : Lionel Guericolas (Visual Press Agency) pour Public Sénat/phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus