Nice: plusieurs écoles vandalisées et 3 suspects mineurs arrêtés

Par , publié le
France Photo d'illustration
Photo d'illustration

Dans la nuit de lundi à mardi deux nouvelles écoles niçoises ont été vandalisées, 3 des 5 suspects recherchés par la police ont été interpellés et présentés au parquet des mineurs.

Du 4 au 18 août, ce sont 3 écoles primaires et une école maternelle qui ont été vandalisées à Nice. 5 suspects ont rapidement été recherchés par la police qui a réussi à en interpeller 3, tous mineurs. Les deux autres suspects sont toujours activement recherchés.

Deux nouvelles écoles vandalisées à Nice

Dans la nuit de lundi à mardi, deux nouvelles écoles ont été vandalisées à Nice, il s'agit de l’école Fuon-Cauda dans le quartier Valrose et de l’école Thérèse-Roméo dans la rue Alfred Binet. Du matériel informatique a été dérobé dans la première école tandis que dans la deuxième, des salles de classe ont été complètement ravagées et des denrées alimentaires consommées. La police a déjà identifié 5 suspects dont 3 viennent d’être interpellés et présentés au parquet des mineurs. "Les premiers éléments d'enquête montrent que ces jeunes désœuvrés et livrés à eux-mêmes, trouvaient dans les écoles un lieu abrité où passer du temps et commettre des dégradations", explique la police.

3 jeunes vandales interpellés

"Les investigations menées par les policiers ont permis l'identification formelle de cinq individus ayant participé à ces exactions. Les cinq suspects ont été confondus au moyen de témoignages divers, de captations d'images de vidéosurveillance ainsi que par leurs empreintes digitales retrouvées sur les lieux de la commission des infractions", explique la direction départementale de la sécurité publique des Alpes-Maritimes. Parmi ces 5 suspects, 3 viennent d’être interpellés et présentés au parquet des mineurs tandis que les deux autres courent toujours. Les 3 mineurs arrêtés sont âgés de 13 à 14 ans ils s'appellent Ryan, Tony et Houssem et font tous les trois l'objet d'une mesure de garde à vue et ont été présentés aujourd'hui à 9h au tribunal de grande instance de Nice.
En seulement deux ans, plus d'une quinzaine d’écoles ont subi ce genre de dégradations dans les Alpes-Maritimes.

Partager cet article

Pour en savoir plus