Un préservatif qui change de couleur en cas de MST

Par , publié le | modifié le
Santé Bientôt, un nouveau préservatif masculin révolutionnaire ?
Bientôt, un nouveau préservatif masculin révolutionnaire ?

Ils ont à peine 14 ans d'âge moyen, pourtant ces 3 adolescents anglais ont mis au point un préservatif qui change de couleur au contact d'une infection sexuellement transmissible. Selon la couleur qu'adopte le préservatif, il est possible de connaitre l'infection.

Chirag Shah, Muaz Nawaz, et Daanyall Ali. Retenez bien ces 3 noms, car du haut de leurs 13 ou 14 ans d'âge, ces trois adolescents ont développé un nouveau type de préservatif révolutionnaire. Et pour cause, celui-ci change de couleur en cas de présence d'une infection sexuellement transmissible (IST). Explications.

Le préservatif devient bleu ? C'est la syphilis

Les trois ados sont des surdoués qui étudient à la très prestigieuse Isaac Newton Academy d'Illford, dans la banlieue de Londres. Leur invention a été baptisée S.T.EYE en référence à l'acronyme anglais désignant les IST, STI.

Techniquement, des anticorps sont intégrés au latex du préservatif. En présence d'une bactérie, et en fonction de celle-ci, il changera donc de couleur : bleu pour la syphilis, jaune pour l'herpès, vert pour la chlamydia, violet pour un papillomavirus.

S.T.EYE, une invention qui intéresse les industriels du secteur

Daanyaal Ali, 14 ans, explique : "Nous avons crée S.T.EYE comme étant la nouvelle génération de dépistage. Nous souhaitions que les utilisateurs soient rassurés. Nous voulions faire quelque chose pour renforcer la détection de façon à ce que les gens puissent prendre des mesures immédiates dans l'intimité de leur maison, sans devoir faire face à un processus médical souvent effrayant. Une façon de responsabiliser davantage les gens".

Vainqueurs d'un concours de technologie réservé aux jeunes, les trois ados intéressent déjà tout particulièrement les industriels. L'un d'eux s'est dit très impressionné par leur audace et leur inventivité. Ils présenteront leur invention à Buckingham Palace et ont remporté la somme de 1.500 euros.

Crédits photos : SasinT/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus