Moscou abandonne Microsoft

Par , publié le
Tech Microsoft
Microsoft

La capitale russe va progressivement supprimer tout ce qui est labellisé Microsoft sur les ordinateurs de ses services. Objectif : être moins dépendant des technologies étrangères.

Remplacer tous les produits Microsoft des ordinateurs équipant ses services, telle est la décision prise par la ville de Moscou. Cela fait longtemps déjà que le président Poutine encourage les organismes d'Etat ou les sociétés privées à privilégier l'offre technologique domestique. Une demande qui date d'après les sanctions de l'Europe et des Etats-Unis suivant l'annexion de la Crimée en 2014.

Microsoft remplacé par des solutions russes

Dans un premier temps, les messageries Exchange et Outlook vont disparaître de 6.000 postes. Et c'est une société russe, New Cloud Technologies, qui sera chargée de les remplacer. Et ce n'est pas tout puisque Artem Yermolaev, en charge des technologies de l’information de la municipalité, estime que la mesure pourrait à terme concerner 600.000 ordinateurs.

Cette vaste campagne de substitution s'accompagne de la proposition, par le conseille de Poutine au numérique German Klimenko, d'augmenter de 18% les taxes liées aux achats dans les app stores comme Google ou Apple. Mais aussi, de faire grimper les impôts des sociétés américaines installées en Russie, afin de favoriser les services russes comme Yandex et Mail.ru.

Une économie de 30% pour Moscou

D'après Vedomosti, un média de la capitale, Moscou aurait déjà entré ce projet dans son budget, pour 43,6 millions de roubles (environ 610.000 euros) pour ce vaste changement. D'un autre côté, ce changement de fournisseurs devrait faire économiser 30% à la ville.

Quant au ministère de la communication russe, il a publié une liste comptant quelque 2.000 logiciels russes pouvant être achetés par les entreprises nationalisées.

Crédits photos : Ken Wolter / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus