Montreuil : une école publique marquée par des inscriptions racistes et antisémites

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration

Dimanche à Montreuil, des inscriptions racistes et antisémites ont notamment été découvertes sur le portail d'une école publique. Des tags appelés à être effacés lundi matin à l'aube, et la mairie d'avoir également exprimé son intention de déposer plainte.

C'est en ce dimanche, dans l'après-midi, qu'ont été découvertes des inscriptions racistes et antisémites sur, notamment, le portail d'une école publique élémentaire de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Un établissement qui se trouve porter le nom de l'écrivaine juive Anne Franck.

Il est précisé, par nos confrères du Figaro qui rapportent l'information, que plusieurs des tags en question étaient "Juden verboten" ("Juifs interdits" en allemand), "sales juifs et Roms", "sales cafards de Roms", accompagnés d'étoiles de David et de croix gammées. Ce sont des agents municipaux qui ont fait la découverte aux alentours de 16h00, sur le portail et également la boîte aux lettres de l'établissement, avant d'en alerter la police.

Inscriptions antisémites sur une école : pas de caméras

Si l'on nous informe de même que le commissaire de Montreuil s'est rendu sur les lieux et qu'une enquête a été ouverte et confiée aux forces de police du bâtiment, il apparaît cependant déjà que les faits n'ont pas été filmés. Le secteur n'est ainsi pas couvert par des caméras de surveillance.

Dans le courant de la soirée, le maire PCF de Montreuil Patrice Bessac a, sur son compte Twitter, condamné "avec la plus grande fermeté" ces inscriptions. Son adjoint Gaylord Le Chequer a quant à lui déclaré que "de tels propos n'ont pas vocation à exister à Montreuil qui est une ville calme, apaisée, où on a toujours favorisé le dialogue". Et d'avoir ajouté que "quiconque s'autorise à franchir la ligne jaune doit savoir qu'il s'expose à être durement sanctionné".

La mairie souhaite porter plainte

Il sera question, lundi matin "à la première heure", d'effacer les tags, et la mairie a enfin signifié son intention de porter plainte pour "montrer sa détermination" relative au combat contre de tels actes. Sur sa page Facebook, l'ex-directrice de l'école Mme Timsit a partagé des clichés des inscriptions non sans témoigner son "amertume" et sa "tristesse" face à ces faits.

Crédits photos : © Pixabay / Public domain

Partager cet article

Pour en savoir plus