Migrants : au moins 35 noyés au large de la Turquie

Par , publié le
International Sauvetage d'un navire de migrants en difficulté au large de la Libye par un navire de Médecins Sans Frontières
Sauvetage d'un navire de migrants en difficulté au large de la Libye par un navire de Médecins Sans Frontières

Au moins 35 migrants ont trouvé la mort lundi dans deux naufrages survenus en mer Égée, au large de la Turquie. Sept personnes ont néanmoins pu être secourues.

Deux naufrages ont été observés lundi en mer Égée, au large des cotes occidentales de la Turquie. Le premier au eu lieu au large de la localité de Dikili, située dans la province d'Izmir (ouest du pays). C'est de ce point qu'étaient partis des migrants dans l'espoir de rejoindre l'île grecque de Lesbos.

Et nos confrères de Ouest-France d'informer que ce naufrage a causé la mort de onze personnes, les gardes-côtes turcs ayant néanmoins été en mesure de secourir trois passagers. Le second naufrage a quant à lui été observé au large de la localité d'Edremit (ouest), basée pour sa part au nord de Dikili. Sur les quelques 30 migrants qui avaient eux aussi pris la direction de Lesbos, 24 sont mort noyés et quatre ont pu être sauvés.

Turquie : au moins 35 migrants morts noyés, sept personnes secourues

Le bilan pourrait s'alourdir aussi bien du côté des victimes par noyade que de celui des personnes secoures. L'agence Dogan a ainsi indiqué qu'en début d'après-midi, les environs d'Edremit étaient encore quadrillés ciel et mer par les gardes-côtes, et ce dans le but de retrouver d'autres passagers tombés à l'eau.

Quelque 3 millions de réfugiés accueillis par Ankara

Ce double drame intervient alors qu'Angela Merkel est attendue en ce lundi à Ankara pour une courte visite professionnelle, pendant laquelle la chancelière allemande est censée convaincre la Turquie d'intensifier ses efforts afin de ralentir l'arrivée massive de migrants en Europe. Rappelons que fin novembre, Bruxelles et Ankara s'étaient mis d'accord quant à un "plan d'action" visant à permettre aux Turcs, via une enveloppe européenne de 3 millions d'euros, un meilleur contrôle de leurs frontières et une lutte plus efficace contre les passeurs. Une aide ayant par ailleurs été validée mercredi dernier par les pays européens. Officiellement, la Turquie accueille sur son sol environ 2,7 millions de Syriens et 300.000 Irakiens contraints de fuir leurs pays respectifs en raison de la guerre y sévissant.

Partager cet article

Pour en savoir plus