Microsoft lutte contre le paludisme avec un drone anti-moustique

Par , publié le | modifié le
Santé Photo d'illustration
Photo d'illustration

Des universités américaines vont collaborer avec Microsoft en vue de mettre au point un projet de lutte contre le paludisme, grâce à des drones.

Assez décriés pour leur facilité à espionner les zones sensibles. Les drones ont pour une bonne fois le beau rôle grâce au « Projet Premonition ». Les drones n’auront pas pour consigne de se déployer en insecticide volant, mais bien de tenter de capturer et d’analyser les moustiques afin de prévenir l’épidémie.

Propulsé par Microsoft, ce projet a pour but de lutter efficacement contre le paludisme, maladie touchant chaque année des millions de personnes, et provoquée par les moustiques, premier vecteur de la maladie. En collaboration avec les universités de Pittsburgh et Johns Hopkins, Projet Premonition pourra parcourir des zones d’ordinaire difficiles d’accès.

Une base de données mondiale sur les moustiques

Projet Premonition collectera des données sur les moustiques capturés, afin de déterminer quels sont ceux qui sont vecteurs de la maladie. Le paludisme d’ailleurs n’est pas le seul visé dans ce projet. La dengue, la malaria ou encore le chikungunya sont également susceptibles d’entrer cette base de mondiale, là encore dans le but d’anticiper les risques d’épidémies. "Le moustique est l’animal le plus dangereux de la planète car il transporte énormément de pathogènes", estime Ethan Jackson, le chercheur qui dirige le projet Premonition.

Le projet premonition pourrait voir le jour en 2020

Actuellement en phase de tests, le projet de Microsoft pourrait officiellement voir le jour d’ici 2020. Microsoft ne fabriquera pas les drones, mais apportera son soutien logistique, notamment avec des logiciels spécialement conçus pour ce projet.

Aussi petits soient-ils, les moustiques provoquent la mort de milliers de personnes dans le monde. Selon les derniers chiffres présentés par l’OMS, près de 781.000 personnes meurent du paludisme chaque année. Cette maladie est notamment très répandue en Afrique, mais également en Asie et en Amérique du Sud.

Partager cet article

Pour en savoir plus