Mélenchon : la proposition du FN sur les parrainages est un "bobard"

Par , publié le
Politique jean-Luc Mélenchon.
jean-Luc Mélenchon.

Deux vice-présidents du FN ont indiqué dimanche que des élus du parti pourraient accorder des parrainages à Jean-Luc Mélenchon "s’il en a besoin" pour la présidentielle. Pour l'intéressé, c'est un "bobard".

Louis Aliot et Florian Philippot, dimanche, ont évoqué l'idée que des élus Front National puissent donner des parrainages à Jean-Luc Mélenchon si ce dernier en avait "besoin" en vue de la course à la présidentielle.

C'est à l'antenne de France Culture que Louis Aliot était interrogé à ce sujet. Ce à quoi il répondait : "Oui, sans problème. Si nous avons nous-mêmes assez de signatures, nous parrainerons Jean-Luc Mélenchon s'il en a besoin".

Jean-Luc Mélenchon tacle les médias

Et Florian Philippot de surenchérir, cette fois à l'AFP : "Bien sûr. Tout candidat représentatif, et Jean-Luc Mélenchon l’est, comme Nicolas Dupont-Aignan ou d’autres, doit pouvoir être candidat. Sinon, nous ne sommes plus vraiment en démocratie".

Via Facebook, le leader du Front de gauche tempête : "Ce bobard permet à la fois de reprendre pour la énième fois la thèse de la 'porosité' de nos électorats alors que la preuve du contraire a été donnée cent fois. Et ça vous fait une louche de plus pour servir la soupe de la dédiabolisation du FN".

A l'adresse des médias qui l'ont contacté pour réagir à cette proposition du FN, il écrit : "J'ai au bout du téléphone une grappe de mouches vrombissantes plus caricaturales que nature. Écoutez ça : le FN proposerait de me donner des signatures de parrainages. Tous les Mickey des salles de rédaction vibrionnent : enfin quelque chose qui excite sans être obligé de fournir aucun autre travail mais qui fait du BEEEEUUUZZ (...)".

"Faire et laisser braire"

Mais encore il indique, en parlant des journalistes, qu'ils "ne se soucient pas de savoir si cette grosse blague est possible. Le Front national a-t-il tant d'élus qu'il puisse les inviter à signer pour d'autres que pour Marine Le Pen? Non, bien sûr (...) Que faire dans cette confusion glauque? Bien faire et laisser braire".

Interrogé par Le Parisien, un parlementaire Front National qui a préféré garder l'anonymat a déclaré : "On ne peut pas le saquer, il ne peut pas nous saquer, mais ce serait invraisemblable qu'il ne soit pas à l'élection. Cela démontre les mailles trop serrées du système. Mélenchon, il représente vraiment quelque chose dans ce pays".

Ambiance, ambiance,... Quoi qu'il en soit, si jamais le FN proposait en effet d'offrir des parrainages, l'on voit mal en effet M. Mélenchon s'engouffrer dans une telle brèche.

Crédits photos : Camera Subjective / Planete / Phototélé.com

Partager cet article