Marseille : deux vrais jumeaux arrêtés pour viols, un seul aux assises

Par , publié le
France La Justice (image d'illustration)
La Justice (image d'illustration)

À compter de lundi, un homme de 24 ans comparaît pour viols, tentatives de viols et agressions sexuelles. Des faits s'étant déroulés à Marseille et que les autorités attribuaient également au frère jumeau de l'accusé.

Après que deux vrais jumeaux aient été mis en cause dans une affaire de viols survenus à Marseille, les autorités sont finalement parvenues à isoler l'accusé et à le poursuivre devant les tribunaux. Dans un premier temps, il avait été relevé que plusieurs agressions survenues dans la cité phocéenne entre septembre 2012 et février 2013 appartenaient à un même dossier, avec donc un unique agresseur derrière tous ces faits.

Sauf qu'en relevant les traces d'ADN et en les faisant analyser, les enquêteurs ont découvert qu'elles correspondaient à des jumeaux monozygotes, lesquels présentent la particularité de disposer chacun d'un patrimoine génétique identique.

Jument monozygotes accusés de viols : tâche ardue pour les enquêteurs

Dans le doute, les deux frères ont été arrêtés. La tâche des autorités s'est révélée ardue à plusieurs titres, comme nous le rapporte France Soir. Car si ces jumeaux partagent donc le même code génétique et une ressemblance physique, leur relation se veut fusionnelle. En d'autres termes, les deux frères sont très attachés l'un à l'autre, ils possèdent le même compte Facebook et l'on apprend même qu'il leur arrive de s'échanger leurs propres numéros de téléphone.

Désigné aux assises grâce à un défaut d'élocution

Les enquêteurs parviendront finalement à mettre l'un des jumeaux hors de cause, même si celui-ci aura tout de même passé dix mois en détention provisoire avec son frère. L'accusé se trouve ainsi être malentendant, et plusieurs de ses victimes présumées ont reconnu une particularité d'élocution qui apparaît chez ce jumeau et pas son frère. Ce dernier a d'ailleurs présenté plusieurs alibis jugés fort crédibles par les autorités. Son frère avouera en fin de compte les agressions tout en niant s'être livré à des abus sexuels. Depuis lundi, ce jeune homme de 24 ans est jugé devant la Cour d'assises d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) pour viols, tentatives de viols et agressions sexuelles.

Crédits photos : Andrey_Popov/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus