Manuel Valls est invité à rencontrer les syndicats de police pour évoquer l’avenir

Par , publié le | modifié le
France Manuel Valls
Manuel Valls

Le nouveau ministre de l’Intérieur dispose d’un réel atout, il est assez populaire dans le milieu de la police. Vendredi matin avait lieu la toute première rencontre avec les syndicats de police. Les promesses seront-elles tenues ?

Une certaine notoriété

Les représentants sont lucides, ils ne vont pas pouvoir obtenir pendant leur rendez-vous gain de cause sur une multitude de dossiers. Pourtant, leurs revendications sont nombreuses, mais le secrétaire général d’Unité-SGP Police, Nicolas Comte place de grands espoirs pour cette première réunion. L’objectif pour le cabinet du ministre « dresser les conditions du dialogue à venir ».

Manuel Valls dispose également d’une certaine notoriété au sein de la police, la majorité des représentants l’ont déjà rencontré dans le passé. Certains l’avaient croisé lorsqu’il était le « directeur de la communication de François Hollande ». Le troisième syndicat des gardiens de la paix espère que le ministre de l’Intérieur va donner plus de détails notamment sur les projets qu’il compte mettre en place.

Des déplacements prônent en sa faveur

Depuis qu’il a pris ses fonctions, le nombre de ses déplacements a fortement augmenté. Au vu des derniers évènements notamment à Noisy-le-Sec, Manuel Valls est allé constater le cadre difficile dans lequel les forces de police évoluent. Après l’homicide volontaire perpétré par un policier, c’est dans l’Essonne que les conditions des quartiers populaires se dégradent. La ville de Marseille est également témoin de règlement de compte. Sur la place Beauvau, la population attend des actes, des réformes, car le ministre est connu comme étant « très attentifs aux conditions de travail des policiers ».

Ses nombreux déplacements ont donc été grandement appréciés par les syndicats de police. Manuel Valls n’a pas seulement écouté les bruits de couloir, il s’est rendu sur place pour constater par lui-même les problèmes. Son point fort, être reconnu comme un homme de terrain, désormais il doit mettre en place certains engagements proposés par François Hollande, la sécurité de proximité, la présence régulière des services de police. Manuel Valls devra faire preuve d’inventivité notamment avec un budget limité.

Vendredi après-midi, Manuel Valls est appelé à rencontrer le secteur de la gendarmerie ainsi que l’instance de concertation des militaires.

Crédits photos : © Lionel Guericolas (Visual Press Agency) pour Public Sénat/Phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus