Loiret : deux détenus profitent d'obsèques pour se faire la belle

Par , publié le
France Une cellule de prison
Une cellule de prison

Deux détenus ont profité des obsèques d'un de leurs proches, ayant lieu dans un camp de gens du voyage, pour se faire la belle hier après-midi.

Deux hommes, deux frères, dont l'un était détenu dans la prison de Saran, ont réussi à échapper à la vigilance de leurs escortes alors qu'ils assistaient aux obsèques de leur frère dans une communauté de gens du voyage. Cette évasion s'est déroulée hier en début d'après-midi.

Evasion de deux détenus qui assistaient à des obsèques

Deux frères, emprisonnés, ont réussi à s'échapper alors qu'ils assistaient aux obsèques de leur frère. L'un était détenu à la prison de Sardan, en détention provisoire, et l'autre était incarcéré à la prison d'Argentan, dans l'Orne. Un troisième frère, lui aussi incarcéré, était également présent mais il n'a pas suivi les autres et a été ramené dans l'établissement où il purge sa peine.

Les faits se sont déroulés hier en début d'après-midi. Alors que la foule (environ 400 personnes) était amassée autour du corps de la victime, un jeune homme de 17 ans, victime d'un accident de la route. Les 2 frères en ont profité pour déjouer la vigilance des surveillants qui les accompagnaient.

Les deux hommes avaient reçu une permission pour assister aux obsèques de leur proche. Le parquet s'étant pourtant opposé à l'accorder à celui qui purgeait sa peine à Argentan mais le juge d'application des peines lui avait finalement donné la permission. "Nous considérions que l’individu était susceptible de s’évader", a déclaré le procureur de la République d’Argentan. Il était pourtant accompagné de deux surveillants de la prison.

De nombreux policiers sont à leur recherche

Le ministère de la justice à réagit rapidement et il assure que "tout était mis en œuvre" pour retrouver les fuyards. Une cinquantaine de policiers ont été affectés à leur recherche et ont ratissé les alentours. Les hélicoptères de la gendarmerie ont également été appelés en renfort. Vendredi soir les 2 hommes étaient toujours en fuite.

Crédits photos : Pixabay

Partager cet article

Pour en savoir plus