Les méduses seront nombreuses sur la Côte d’Azur à cause de la pollution

Par , publié le | modifié le
Nature Des méduses
Des méduses

Cette année le climat a alterné les phases chaudes et orageuses, elles risquent de s’accentuer au cours de l’été. Face à cette situation, les méduses pourraient arriver massivement sur les plages de la côte méditerranéenne.

Les méduses restent le pire cauchemar de tous les vacanciers, ces mollusques envahissent les plages, résistent dans la majorité des cas aux ramassages. Durant l’été 2011, leur présence a été remarquée notamment sur la méditerranée de Monaco, Nice, Cannes, Antibes. Les vacances se sont donc transformées en un réel calvaire, il faut jongler entre les vagues successives de méduses causant des piqures urticantes. La « Pelagia Noctiluca » de couleur violette représente la hantise des baigneurs. Les prévisions pour 2012 ne sont pas vraiment en faveur des vacanciers puisque de nombreuses vagues de chaleur sont annoncées notamment avec des périodes d’orage. Cette alternance est propice à la venue des mollusques.

Comme leur présence est de plus en plus remarquée, les méduses sont observées sous toutes les coutures par les scientifiques. Le but étant de prévoir les arrivées massives pour prévenir au mieux les baigneurs et pourquoi ne pas prévoir ses vacances en fonction de leur présence ? Floriane Delpy, la scientifique exerçant à l’Institut Méditerranéen d’Océanologie a expliqué qu’à l’heure actuelle « rien ne permet de prévoir avec certitude l’arrivée des méduses, néanmoins, plusieurs facteurs apportent déjà quelques pistes de réponse ». Certains critères permettent d’identifier pourquoi les mollusques arrivent. La température de l’eau a un impact considérable puisqu’elle favorise le développement de l’espèce Pelagia Noctiluca. Cela optimise leur maturité sexuelle, les méduses peuvent donc se reproduire plus rapidement.

La pollution est également un facteur aggravant puisque les méduses mangent essentiellement les petits crustacés. Ces derniers s’alimentent grâce aux algues créées par les substances polluantes provenant des engrais agricoles. Plus il y a de pollutions, plus les crustacés sont nombreux ce qui attire davantage les méduses.

Les vacanciers peuvent consulter Jellywatch.fr, ce site mis au point par l’Institut référence toutes les présences de méduses sur les côtes. Il va donc devenir le nouveau meilleur ami des vacanciers. Ces derniers sont également invités à partager ses expériences pour enrichir la base de données.

Crédits photos : MorgueFile

Partager cet article

Pour en savoir plus