Le Tabac star du cinéma selon la Ligue contre le cancer

Par , publié le
Santé Le Tabac star du cinéma selon la Ligue contre le cancer

La Ligue contre le cancer a demandé l'interdiction aux mineurs des films mettant en scène de façon trop prononcée le tabac.

Pour l’organisation le tabagisme est trop valorisé dans le cinéma français, à l’occasion de la journée mondiale sans tabac la Ligue publie une enquête portant sur 180 films. « Environ 80% des 180 films visionnés présentent des situations avec une représentation du tabac. Les mises en scène regroupent tant le tabagisme que les objets tels les briquets, cendriers et paquets de cigarettes », révèle l’enquête démarrée depuis 2005 avec l’institut Ipsos.

Jacqueline Godet, présidente de l’association estime que le cinéma français permet aux industriels de séduire de futures victimes, et « plus particulièrement les femmes et les plus jeune ». Elle estime que cette enquête à pour vocation de dénoncer les « techniques marketing honteuses » de l’industrie du tabac.

Une publicité efficace qui serait dissimulée puisque dans un film, la présence du tabac (qui est comprise en moyenne entre 2 et 4 minutes) correspondrait à cinq spots publicitaires « que les industriels auraient dû payer en moyenne 600.000 euros à la télévision ». Par ailleurs, la Ligue accuse le septième art de stigmatiser de moins en moins le fumeur, « 72, 9% des fumeurs sont des personnages « respectables » en 2005 versus 90, 7% en 2010 ». Une pratique qui contribue selon la présidente à banaliser le tabagisme en France.

Parmi ses cibles on retrouve par exemple de films tels que « Incontrôlable » (2006) de Raffy Shart, ou apparait 9 fois la marque Phillip Morris et « Gainsbourg, vie héroïque » (2010) réalisé par Johann Sfar qui serait une véritable apologie de la marque Gitane. La Ligue ajoute que « Le cinéma français ne respecte pas la loi d’interdiction de fumer ». En effet, dans 21,3% des cas les personnes fument dans un lieu public tel qu’un café ou un restaurant tandis que dans 20,8% des séquences il s’agit d’un bureau ou d’un lieu de travail.

Enfin Jacqueline Godet souhaite que le cinéma fasse la promotion d’oeuvres sans tabac et revendique l’interdiction au moins de 18 ans les films affichant des images et des marques liées au tabac.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Le Tabac star du cinéma selon la Ligue contre le cancer sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus