Le Grand Journal : Maïtena Biraben revient sur le "discours de vérité" du FN

Par , publié le
Télévision
Maitena Biraben, présentatrice du Grand Journal de Canal+

Après ses propos tenus jeudi soir au Grand Journal quant à un "discours de vérité" tenu par le Front national, Maïtena Biraben a tenté de calmer la polémique en liant ses déclarations à une forme plutôt qu'à un fond.

La rentrée du Grand Journal de Canal+ se fait dans une apparente douleur. Sa nouvelle formule dirigée par Maïtena Biraben peine à susciter l'intérêt, un intérêt qui se voulait d'ailleurs déjà déclinant la saison passée lorsque Antoine de Caunes tenait les rênes du programme.

Et voilà que la nouvelle animatrice de l'émission doit également faire face depuis quelques jours à une polémique née de ses propres propos. Retour en arrière : jeudi soir, Maïtena Biraben recevait l'avocat Éric Dupond-Moretti sur le plateau du Grand Journal. Au cours de l'entretien, qui a entre autres porté sur les libertés publiques, la maîtresse de cérémonie a d'abord déclaré à l'avocat : "Vous savez que ces propos, les propos de la vérité sont souvent tenus et incarnés par le Front national aujourd'hui."

"Discours de vérité" du FN : Maïtena Biraben dit avoir parlé "de la forme, pas du fond"

Elle reparlera plus tard de déclarations "de vérité" attribuées au FN, en y ajoutant cependant une apparente distance : "Et pourtant les Français se reconnaissent dans ce discours de vérité qui est tenu par le Front national." Les réactions ne se sont pas faites attendre, Didier Porte, Edwy Plenel et Philippe Gildas n'ayant ainsi pas manqué de communiquer leur désagréable surprise face aux propos de l'ex-patronne des Maternelles. Avant que vendredi, en ouverture de la dernière édition du Grand Journal de la semaine, Maïtena Biraben ne revienne sur la polémique pour tenter d'y mettre un terme : "Il était question de la forme, pas du fond."

Une polémique "débile" pour l'avocat Dupond-Moretti

"J'aurais pu dire 'un discours cash', 'un discours anti-langue de bois', c'était le propos de l'émission. J'ai dit 'un discours de vérité' alors, pour éviter tout nouveau raccourci, je vous renvoie au replay sur canalplus.fr et puis je remercie beaucoup mes confrères. Merci à vous de suivre avec autant d'attention notre émission et donc nos interviews. Surtout continuez mais s'il vous plaît, n'hésitez pas à être un tout petit peu détendus quand même." À noter que Maïtena Biraben a notamment obtenu la défense de son invité du jeudi qui, au micro de 20 Minutes, a déploré une polémique "débile" et un langage "complètement cadenassé" : "C’est du direct. Qui peut penser que Maïtena Biraben pense qu’il s’agisse d’un discours de vérité ?" En ajoutant que la teneur des propos de l'animatrice était selon lui similaire à "ce que disait Laurent Fabius en 1984 : "Le Front national pose les bonnes questions mais apporte de mauvaises réponses'".

Crédits photos : Maxime Bruno/Canal+/Phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus