La Grande Bretagne et l'Iran retrouvent le dialogue et leurs ambassades

Par , publié le
International
Le ministre iranien des Affaires étrangères ohammad Javad Zarif lors d'une conférence le 29 juillet 2015 à Téhéran

C'est ce dimanche que Londres et Téhéran vont rouvrir leur ambassade respective. La réouverture des ambassades est prévue simultanément dans les deux pays.

En 2011, des manifestations vigoureuses contre les sanctions imposées par Londres contre l'Iran s'étaient conclues par la mise à sac de l'ambassade britannique par des manifestants en colère. Ceci avait déclenché la fermeture des deux ambassades et donc la fin du dialogue direct entre les deux pays.

Un réchauffement des relations dicté par des intérêts économiques ?

Philip Hammond, le ministre des affaires étrangères britannique, se rendra dimanche à Téhéran pour la réouverture officielle de l'ambassade de Grande Bretagne en Iran. Mais il ne viendra pas seul et une source diplomatique révèle qu'il sera accompagné par une délégation de grands patrons britanniques. Une rencontre est prévue avec Hassan Rohani, le président iranien ainsi que Javad Zarif, le ministre des affaires étrangères iranien.

La délégation composée entre autres par le patron de Royal Dutch Shell rencontrera ensuite les ministres de l'Industrie, du Pétrole et des Transports avec la ferme intention de signer de nouveaux contrats.

Un réchauffement des discussions lié aussi à l'accord sur le nucléaire iranien

Il y a plus de quinze ans qu'un chef de la diplomatie britannique ne s'était pas rendu en Iran. L'accord trouvé il y a un mois entre le groupe 5+1 composé de la France, du Royaume-Uni, des Etats-Unis, de la Chine, de la Russie et de l'Allemagne, qui met fin à des années de tensions sur un supposé programme nucléaire militaire iranien, a permis aux deux pays de reprendre un dialogue cordial.

David Cameron, le Premier ministre britannique avait récemment, lors d'un entretien téléphonique avec son homologue iranien "exprimé son intérêt" à rouvrir les deux ambassades. La levée progressive des sanctions imposées par les Etats-Unis et les pays européens contre l'Iran permettra ainsi de relancer les relations économiques entre ces nations. L'Iran est un des plus gros producteurs de pétrole au monde et dispose des secondes plus grandes réserves.

Crédits photos : © AFP BEHROUZ MEHRI

Partager cet article

Pour en savoir plus