Klô Pelgag allume son Etoile Thoracique

Par , publié le
Musique

La chanteuse québécoise Klô Pelgag prépare la sortie en France de son nouvel album Etoile Thoracique le 03 février prochain, avec un premier extrait appelé Samedi-soir à la Violence.

Déjà de retour, trois après le succès de son premier album L’alchimie des Monstres qui lui a valu une large reconnaissance au Canada et en France, la musicienne Klô Pelgag revient avec un nouveau disque toujours aussi créatif et surprenant. Rappelons que son précédent album lui a valu nombre de récompenses comme le Prix Barbara 2015 en France, la Révélation chanson Radio-Canada 2014-15, ou encore le Grand Prix de la francophonie de l’Académie Charles Cros en 2014…. Mais ces illustres prix, et la faveur du public n’ont pas tourné la tête de la compositrice qui profite de treize nouveaux titres pour inventer une pop francophone ultra originale qui puise dans l’électro, le rock, et la musique contemporaine. Avec Etoile Thoracique, Klô invente tout un monde féérique qui embrasse différents thèmes comme l'amour, la liberté et la désillusion. « Lorsque j'écris, je laisse la plume me guider. Bien que je m'inspire de ce qui m'arrive et du regard que je pose sur les autres, je cherche avant tout à avoir du plaisir en écrivant » prévient Klô Pelgag.

Klô Pelgag évoque la maladie d’Alzheimer dans le titre Samedi Soir à la Violence

Avec Samedi soir à la Violence, premier extrait de l’album, Klô Pelgag déploie tout son talent : mélodies scintillantes, arrangements féériques, ambiance électro-pop, et paroles poétiques pour parler d’une manière très touchante de la dégénérescence mentale. « S’il te plaît, ne m’oublie pas. Souviens-toi au moins de moi. Si ta mémoire se noie. Sauve-moi, sauve-moi. S’il te plaît, ne m’oublie pas…. » chante-t-elle dans ce titre qui nous amène à réfléchir sur la perte des êtres chers. Plus d’une vingtaine de musiciens ont participé à la réalisation de l’album, le tout orchestré par son frère, Mathieu Pelgag. Avec l’Etoile Thoracique, c’est le talent de Klô Pelgag qui brille, aussi bien sur les titres les plus évidents que sur les expérimentations sonores de plus de dix minutes, comme sur la chanson titre, preuve que Klô est tout simplement inclassable.

Partager cet article