Enfants : les smoothies et les jus de fruits trop riches en sucre

Par , publié le | modifié le
Santé Smoothie
Smoothie

Une étude britannique pointe le doigt sur des jus de fruits et smoothies dont la teneur en sucre apparaîtrait trop élevée pour les enfants, alors que le Programme national nutrition santé recommande la consommation de fruits entiers en lieu et place de boissons.

Si l'on en croit une étude conduite par des chercheurs de l'université de Londres et de Liverpool (Royaume-Uni), et dont les résultats viennent de paraître dans les colonnes de la revue BMJ, les jus de fruits pour les enfants contiendraient trop de sucre.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont procédé à une comparaison entre les apports en sucres, qu'ils soient naturels ou artificiels, de toute la gamme de jus ciblant les très jeunes consommateurs. Des jus accessibles dans les grandes enseignes de distribution et concernant aussi bien les fruits pressés que les jus à base de concentré ou autres smoothies. À noter toutefois que les sodas et les thés glacés n'ont pas été intégrés à l'étude étant donné que les enfants n'en sont pas la principale clientèle.

Jus de fruits pour les enfants : 13 g/ml de sucre dans les smoothies

Et il s'est avéré que la teneur moyenne en sucre des 203 produits testés était de 7 g pour 100 ml, et qu'une simple dose standard (200 ml) de près de la moitié de ces jus (42%, soit 85) excédait les apports journaliers en sucre recommandés en Grande-Bretagne (19 g).

Avec 13 g de sucre pour 100 ml, ce sont les smoothies qui arrivent en tête des boissons les plus sucrées selon cette étude, devant les 100 % pur jus (10,7 g pour 100 ml) et les boissons à base de fruits (5,6 g/ml).

Les mauvaises habitudes des parents

Les auteurs de l'enquête estiment que les parents ont acquis une mauvaise habitude en ayant ainsi "tendance à remplacer les boissons enrichies en sucre par des jus de fruits et des smoothies". Rappelons que les dangers d'apport excessif en sucre chez l'enfant sont un risque plus important de caries, d'obésité et de diabète de type 2. Des probabilités pouvant toutefois être sensiblement réduites en privilégiant les fruits entiers aux jus, comme le recommande le Programme national nutrition santé (PNNS).

Crédits photos : Alvimann / morgueFile

Partager cet article