Jean-Paul Belmondo sort indemne d'un accident sur l'autoroute A8

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Jean-Paul Belmondo en 2010
Jean-Paul Belmondo en 2010

Vendredi, l'acteur Jean-Paul Belmondo a été victime d'une crevaison de l'auto dans laquelle il était à bord alors qu'il roulait sur l'A8. La collision du véhicule qui a suivi incluant deux poids lourds n'a cependant fait aucun blessé.

Vendredi après-midi, Jean-Paul Belmondo se trouvait à bord d'une Bentley en compagnie de plusieurs autres personnes. Le véhicule roulait sur l'A8 et prenait la direction d'Aix-en-Provence. Il convient d'ajouter que la Bentley était secondée par deux poids lourds.

Nos confrères de Nice-Matin rapportent que la voiture dans laquelle se trouvait le comédien de 82 ans a alors été victime d'une crevaison. À cet instant, la Bentley se trouvait au niveau des échangeurs de Puget-sur-Argens et du Muy (Var). Le conducteur s'est donc vu contraint de sensiblement réduire sa vitesse, alors que la limitation de vitesse est de 110 km/h dans ce secteur.

Accident de la route sur l'A8 : Jean-Paul Belmondo n'a rien

De par sa position, le premier poids lourd est parvenu à réagir à temps en ralentissant également. Quant au second, apparemment pas au courant de la situation en raison d'une visibilité moins évidente, il n'a pas modifié sa vitesse, ce qui le conduira à entrer en collision avec le premier poids lourd.

L'un des poids lourds transportait des voitures neuves

Un accident qui pourrait avoir causé plusieurs séquelles physiques à ses protagonistes, mais on apprend au final qu'il n'a fait aucun blessé. La roue crevée a ensuite pu être changée et la Bentley de reprendre sa route accompagnée d'une escorte de gendarmes. La circulation sur l'axe a cependant été interrompue le temps que les camions puissent, à leur tour, de nouveau rouler en toute sécurité. En effet, l'un de ces poids lourds transportait des voitures neuves dont on redoutait qu'elles ne chutent sur la voie.

Crédits photos : s_bukley / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus