Google Allo prêt pour le 21 septembre ?

Par , publié le
Web Le logo de Google
Le logo de Google

Présenté lors du dernier Google I/O, Allo, le nouveau service de messagerie de Mountain View, devrait débarquer dans deux jours.

Les applications de messagerie instantanée ont la cote et les géants du web l’ont bien compris ! Facebook se taille la part du lion dans ce domaine grâce à WhatsApp ou encore Facebook Messenger et la concurrence ne pouvait pas rester les bras ballants (même si Apple tient bon avec iMessage, réservé à son écosystème).

Google l’a bien compris et après le succès mitigé d’Hangout, le géant américain s’apprête à lancer Allo, son tout nouveau service de messagerie qui serait prêt à entrer en scène dès cette semaine.

Google Allo lancé le 21 septembre ?

À en croire le spécialiste du high-tech Evan Blass, Google Allo devrait être lancé officiellement le 21 septembre, soit dans deux jours très exactement. Si le service, dont on ne connaît finalement pas grand-chose, ne devrait pas révolutionner la messagerie instantanée en tant que telle, il comportera quelques innovations qui pourraient ravir les internautes sensibles aux questions de respect de la vie privée.

Google Allo devrait proposer le chiffrement des conversations de bout en bout. Les messages échangés pourraient également disparaître au bout d’un certain temps à la manière de ce que propose Snapchat. Texte, images, gifs et emojis seront bien entendu de la partie.

Des réponses automatiques

Comme Messenger, Google Allo proposerait également un service de réponses automatiques. Grâce au machine learning, l’application serait capable de proposer un degré de précision de 90%. Allo irait plus loin, par exemple, vous dites à l’un de vos contacts que vous avez un petit creux et Google Allo vous proposera instantanément une liste des meilleurs restaurants à proximité.

Ces quelques fonctionnalités semblent donc très intéressantes. Reste maintenant à savoir si Google ne dégaine pas trop tard et s’il parviendra à grignoter quelques parts de marché sur une concurrence bien installée.

Crédits photos : © AFP Karen Bleier

Partager cet article

Pour en savoir plus