Gard : condamné pour avoir ordonné à son cochon de mordre une gendarme d’origine maghrébine

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. La justice.
Photo d'illustration. La justice.

Quatre mois de prison avec sursis, 105 heures de travaux d'intérêt général pour cet ancien responsable FN du Gard.

"Outrage à une personne dépositaire de l'autorité publique". La condamnation de cet ancien responsable Front National de Saint-Gilles (Gard) par le tribunal correctionnel de Nîmes a été prononcée mercredi.

Les 4 mois de prison avec sursis et 105 heures de travaux d'intérêt général sont assortis d'une amende de 600 euros que l'accusé devra verser à la plaignante, une gendarme d'origine maghrébine.

Une intervention dans un différend conjugal

A la fin du mois de juin dernier, des gendarmes arrivent au domicile d'un couple qui de dispute à Générac, indique Objectif Gard. L'homme en question, âgé de 45 ans, ouvre la porte et d'emblée indique qu'il refuse de parler à la militaire d'origine maghrébine. Puis, pontant du doigt des affiches de Jean-Marie Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen, il provoque : "Elle ne vous plaît pas ma décoration ?".

Le président du tribuanl correctionnel, mercredi, a déclaré : "Vous n'êtes pas poursuivi pour vos opinions et vos engagements politiques, mais uniquement parce que vous avez eu une attitude outrageante (...) Vous avez demandé à votre cochon domestique (...) de mordre la gendarme. Et lorsque les gendarmes vont partir vous allez faire le salut nazi".

L'accusé a plaidé avoir été dans une "posture"

A la barre, le prévenu "Je regrette énormément, je demande pardon, j'étais dans la provocation, je présente mes excuses. Je m'étais investi en politique au FN, j'étais dans une posture".

"Il y a une volonté d'humilier avec une connotation raciste évidente", a jugé le vice-procureur. L'avocate de la gendarme a quant à elle plaidé : "Même sa femme dans les procès-verbaux explique qu'il ne respecte personne, il ne respecte pas les femmes, il ne respecte pas les musulmans, il rejette en permanence les autres, il n'aime que lui et son idéologie. Le racisme ce n'est pas une opinion, c'est un délit".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus