Gaëlle Grouchetzky, 25 ans de réclusion pour avoir noyé ses enfants âgés de 2 et 4 ans

Par , publié le
Faits Divers Gaëlle Grouchetzky, 25 ans de réclusion pour avoir noyé ses enfants âgés de 2 et 4 ans
Justice (image d'illustration)

Le 13 janvier 2010, Gaëlle Grouchetzky appelle les services de police pour leur signifier qu’elle vient de tuer ses enfants âgés de 2 et 4 ans dans la baignoire de son logement.

Elle habite à Cardo en Corse avec ses deux garçons puisque Gaëlle était séparée de son conjoint. Ce dernier avait pendant l’enquête indiqué que la séparation avait été très difficile entrainant une réelle sensibilité psychologique de son ex-épouse. La famille était suivie, mais cela n’empêchera pas cette mère de tuer volontairement Raphaël et Gabriel. Elle est donc poursuivie au moment de l’enquête pour infanticide. L’autopsie des deux corps avait révélé que les deux garçons avaient avalé des somnifères avant d’être noyés l’un après l’autre. Pendant l’audience, elle explique en détail son geste macabre et déclare qu’elle n’était pas maitre de ses décisions, cette voie est totalement réfutée par la partie civile.

Les experts psychiatriques ont ainsi observé en détail Gaëlle Groutchezky dans le but de déterminer son état mental. Ils sont unanimes, cette mère ne présente aucune maladie, elle souffre de troubles narcissiques qualifiés de graves. La défense tentera de prôner la psychose, elle exprimera ses regrets et son incapacité à expliquer les raisons de son geste envers ses deux enfants. Pendant les plaidoiries, les parties civiles déclarent qu’elle agit délibérément dans le but de punir son ex-mari de l’avoir quitté.

Après plusieurs jours d’audience, le ministère public demandait 30 ans de prison pour une accusation de double infanticide. Le parquet ne demandera pas de période sureté, vendredi soir le verdict tombe à 20h20. Gaëlle Groutchetzky est condamnée à purger une peine de 25 ans de réclusion criminelle. Pendant les délibérations, la Cour n’a donc pas retenu les termes de « l’abolition de discernement », elle a préféré se diriger vers « une altération du discernement ».

Crédits photos : Andrey_Popov/Shutterstock.com

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Gaëlle Grouchetzky, 25 ans de réclusion pour avoir noyé ses enfants âgés de 2 et 4 ans sur 24Matins.fr