France Télévisions : la chaîne d'info publique à la rentrée sur la TNT ?

Par , publié le
Télévision
La présidente de France Télévisions Delphine Ernotte, le 23 septembre 2015 sur le plateau d'Europe1.

La présidente de France Télévisions Delphine Ernotte a annoncé jeudi son intention de lancer la chaîne d'information publique à la rentrée sur la TNT.

Le projet d'une chaîne d'information publique, porté par France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l’Ina, tend à se matérialiser d'ici quelques mois. Jeudi, en marge de la cérémonie des vœux du CSA, la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte a ainsi émis son intention d'un lancement de la chaîne à la rentrée sur la TNT.

Citée par nos confrères des Échos, Mme Ernotte a plus particulièrement déclaré que cette fenêtre de lancement et la confirmation de la plate-forme était son "objectif". Rappelons qu'elle avait récemment communiqué sur une volonté d'étendre la diffusion de cette chaîne à la TNT après qu'il eut été décidé de la présence de celle-ci sur la toile.

Chaîne d'information publique : Fleur Pellerin pas certaine d'une intégration sur la TNT

Rien pour l'heure ne semble cependant être décidé. Mercredi sur le plateau d'iTELE, la ministre de la Culture Fleur Pellerin a en effet fait savoir que si "plusieurs solutions techniques [étaient] envisagées" quant à l'intégration de cette chaîne d'info publique sur la TNT, "pour l’instant, la décision n’est pas prise".

Delphine Ernotte : "Il nous faut la puissance du hertzien"

La semaine passée, la présidente de France Télévisions avait indiqué aux syndicats qu'il ne s'agira pas de fermer une chaîne du groupe afin de retrouver le canal qui serait attribué à cette future chaîne d'info si jamais sa diffusion sur la TNT était validée. Dans le même temps, Delphine Hernotte aura exprimé le besoin de s'assurer une présence sur le réseau hertzien en raison d'un canal numérique pas suffisamment développé dans l'Hexagone à l'heure actuelle : "Aujourd’hui, c’est encore un peu trop tôt pour être uniquement sur le numérique. Je suis sure que dans quelques années, on aura des chaînes uniquement sur le numérique mais est-ce qu’on est prêt aujourd’hui en France ? Peut-être pas [...] On a besoin du soutien du canal hertzien. Je ne suis pas la seule décisionnaire, mais il nous faut la puissance du hertzien."

Crédits photos : Capture écran.

Partager cet article

Pour en savoir plus