Facebook prend pied en Afrique

Par , publié le | modifié le
Web Facebook, le réseau social
Facebook, le réseau social

Facebook a annoncé son intention de créer un bureau en Afrique du Sud. L'objectif étant de mieux s'implanter sur le continent africain et d'engendrer de nouveaux revenus publicitaires, et notamment grâce au mobile.

Africa is the future, et Facebook l’a bien compris. Le réseau social a annoncé l’ouverture prochaine d’un bureau à Johannesbourg en Afrique du Sud. Jusque-là absent du continent, le réseau social voit en cette implantation un moyen de mieux s’épandre en Afrique où le marché de l’Internet est en plein boom dans de nombreux pays.

"Nous sommes inspirés par les différentes façons dont les gens et les entreprises utilisent Facebook en Afrique pour nouer des contacts", déclare Nicola Mendelsohn, une des responsables de Facebook .

Facebook souhaite d’abord se développer dans 12 pays

Même si Facebook est grandement répandu en Afrique, le géant américain n’arrive pas pour autant en terrain conquis. Il faudra d’abord tenter d’accroitre ses activités dans douze pays à savoir : Kenya, Nigeria, Afrique du sud, Sénégal, Côte d'Ivoire, Ghana, Tanzanie, Rwanda, Ouganda, Zambie, Mozambique et Éthiopie. Le mobile sera l’un des principaux axes de l’entrée de Facebook dans ces pays, où la publicité vidéo sur mobile joue de plus en plus un rôle majeur dans la génération de revenus publicitaires.

Beaucoup d’utilisateurs accèdent à internet via leurs mobiles. Pour capter cette clientèle, Facebook va développer des partenariats avec des agences de publicité et des opérateurs télécoms. Son bureau en Afrique du Sud servira également de bureau d’étude pour repérer les zones où Internet n’est pas encore accessible. Avec son projet Internet.org, Facebook espère prochainement apporter Internet dans des régions encore inexploitées.

120 millions de comptes Facebook en Afrique

Avec une hausse de 20% par rapport à l’année dernière, Facebook compte 120 millions d'utilisateurs actifs en Afrique. Un chiffre correct, mais plutôt loin des 307 millions de comptes européens ou des 471 millions de comptes asiatiques. Mais pour Facebook, l’Afrique "est une des destinations, où peut provenir notre prochain milliard d’utilisateurs. Nous ne devons pas louper cette occasion".

Crédits photos : JaysonPhotography / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus