Eurovision : La voix d’Anggun n’a pas surpassé l’euphorie de la Suède

Par , publié le | modifié le
Musique Loreen
L'eurovison

Samedi avait lieu la 57e Édition de l’Eurovision dans la capitale d’Azerbaïdjan. Après plusieurs heures de concours, c’est au final Loreen qui permet à la Suède de remporter la première place.

La presse suédoise de ce dimanche matin est unanime, leur chanteuse favorite a totalement « massacré » et « balayé » les autres concurrents. Pour l’occasion, le Palais de Cristal mettait en avant une construction neuve pour accueillir l’ensemble des 26 chanteurs âgé de 17 à 76 ans. Tout était parfait, le décor, la vue sur la mer Caspienne, 20 000 spectateurs et Anggun une candidate sexy portant fièrement les couleurs de la France. Son interprétation d’Écho est parfaite, une très belle voix, une certaine présence sur scène. Tous ces points positifs n’ont hélas pas suffit puisque la jeune femme décroche la 22e place. Depuis 1997 avec le succès de la chanteuse Marie Myriam, la France n’a jamais remporté par la suite le concours.

Anggun pouvait créer la surprise, mais la chanteuse de la Suède était favorite. Elle gagne ainsi la première place assez facilement avec une interprétation techno pop de « Euphoria ». Cette dernière très appréciée était accompagnée d’une danse se rapprochant des mouvements du Kung-Fu. Loreen confie juste après sa victoire son enthousiasme « je veux vous dire que je vous aime tellement, merci beaucoup ». À la deuxième position, une troupe de grands-mères d’origines russes prénommées « Bouranovskie Babouchki » réussissent à enchanter le public. Le crooner britannique a ouvert le bal, mais il l’a également fermé en obtenant la dernière place.

La Suède peut ainsi ajouter à son palmarès une cinquième victoire. Ce concours grandement plébiscité a été visionné par près de 100 millions de téléspectateurs. En 2011, c’était l’Azerbaïdjan qui avait remporté la compétition, cette année elle monte sur la quatrième marche. Le concours est également lié à une polémique, les carences démocratiques dans le pays sont assez importantes. Le régime s’opposant à celui du président Ilham Aliev reproche à ce dernier de répandre de fausses accusations et de limiter la liberté d’expression.

Crédits photos : capture d'écran France 3

Partager cet article

Pour en savoir plus