Euro 2012 : les Pays-Bas victimes de racisme lors d’un entraînement

Par , publié le
Foot Mark Van Bommel

L'équipe de football des Pays-Bas affirme avoir été victime de racisme lors d'un entraînement, des cris de singe auraient été entendus, mais l'UEFA dément.

Au cours d’un entraînement public mercredi à Cracovie, l’équipe des Pays-Bas a été la cible de cris à caractère raciste, le capitaine Mark van Bommel explique  » On a tous entendu des cris de singeon ne peut pas accepter ça, nous avons bien réagi et l’affaire a été réglée « . Le sélectionneur de l’équipe a choisi de déplacer ses joueurs à l’autre bout du terrain pour ne pas envenimer les choses. Le capitaine explique également que si ce genre d’incident se produit pendant le tournoi, les membres de l’équipe n’hésiteront pas à interpeler l’arbitre afin de le faire intervenir.

De son côté l’UEFA a confirmé jeudi qu’elle avait été soumise à un petit mouvement de protestation durant un entraînement public de l’équipe des Pays-Bas à Cracovie, cependant elle a formellement démenti les cris de singe repris dans la presse néerlandaise. Pour le quotidien De Telegraaf, seuls quelques individus sur les 25 000 spectateurs présents auraient poussé ce genre de cris en direction des joueurs.

Des représentants sur place ont été interrogés par l’UEFA, ils affirment n’avoir rien remarqué de relatif au racisme lors de l’incident. Toutefois, il a été confirmé que des supporters polonais présents sur les lieux ont manifesté leur mécontentement à l’égard de l’UEFA et des organisateurs de l’Euro 2012.

Les diverses provocations (dont certaines racistes) avaient été interrompues par l’intervention de stadiers. Sur plusieurs photos il est possible de voir des banderoles où le logo officiel de la compétition est barré.

Enfin, le sélectionneur néerlandais Bert Van Marwijk, a tenu à souligner la bonne ambiance générale après l’incident, certains polonais étant même vêtus d’orange.

 

Partager cet article