Etats-Unis : les républicains au bord de l'implosion

Par , publié le
International Le candidat républicain Donald Trump.
Le candidat républicain Donald Trump.

Donald Trump accumule les victoires au grand dam d'un grand nombre de ténors du parti républicain qui misent sur le "tout sauf Trump", au risque bien réel de plonger le parti dans le chaos.

Après les 7 victoires sur 11 états de Donald Trump lors du Super Tuesday mardi dernier, c'est l'effervescence au sein du parti républicain qui, affolé par les idées de son favori, utilise tous les moyens possibles, même les plus bas, pour contrer l'avance inexorable du milliardaire.

Le front anti Trump qui risque de faire imploser le parti

L'année 2016 se caractérise par des primaires très différentes de celles des années précédentes. Donald Trump avec sa verve et ses déclarations choc a bouleversé les traditions et fait voler en éclat l'establishment politique en vigueur aux Etats-Unis.

Un temps amusé par ce fanfaron qu'ils pensaient rapidement réduit à néant, les ténors du parti républicain sont désormais affolés, tant par les résultats du milliardaire que par ses idées racistes. Un véritable front anti Trump s'est créé au sein du parti mais, faute de leader et de coordination, ces attaques se révèlent inefficaces.

Guerre civile au sein du parti républicain

Mitt Rommey, candidat en 2012, a notamment attaqué le favori en déclarant : "Donald Trump est un imposteur, un escroc. Il prend les Américains pour des pigeons". John Mac Cain, candidat malheureux en 2008 a de son côté déclaré : "Sa politique intérieure nous conduirait à la récession. Sa politique étrangère rendrait l’Amérique et le monde moins sûrs. Il n’a ni le tempérament ni le discernement pour être président".

Ses adversaires à l'investiture républicaine ne ménagent pas non plus leurs attaques, tombant parfois bien bas comme Marco Rubio qui a laissé sous entendre que Donald Trump avait un pénis de petite taille ou bien encore en mettant en avant les échecs du milliardaire. Donald Trump, fidèle à son style outrancier fustige, ceux qui le critiquent en les traitant de "perdants".

Crédits photos : Christopher Halloran / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus