Une enquête révèle les 650 millions de dette des sociétés de Trump

Par , publié le
International Donald Trump le 10 août 2016 pendant un meeting de campagne au Silver Spurs Arena à Kissimmee, Florida
Donald Trump le 10 août 2016 pendant un meeting de campagne au Silver Spurs Arena à Kissimmee, Florida

Une enquête portant sur les sociétés et les propriétés de Donald Trump conclut que celles-ci présentent une dette cumulée bien plus élevée que ce que le candidat à la présidentielle américaine avait avancé.

Aux Etats-Unis, la campagne pour les élections présidentielles ne se joue, cette fois, pas sur des débats d'idées ou des convictions politiques mais bien davantage sur des attaques contre l'autre candidat. Après les basses attaques sur la santé de la candidate Hillary Clinton, c'est le célèbre quotidien "New York Times" qui a fait appel à un institut spécialisé dans l'immobilier afin de fouiner dans les affaires de Donald Trump. Il ressort de cette enquête que le milliardaire aurait un endettement cumulé d'environ 650 millions de dollars.

Une étude qui met au jour les importants emprunts des sociétés Trump

Le quotidien newyorkais, à la recherche de scandales cachés dans les affaires du magnat de l'immobilier, a fait appel à un institut d'étude pour trouver de quoi nuire au candidat à la présidentielle. Le cabinet a fouillé dans les données sur les sociétés de Donald Trump, ses propriétés, ses immeubles et parcours de golf.

Le journal a conclu que le magnat de l'immobilier, dont la fortune est évaluée à 10 milliards de dollars, aurait avec ses affaires, un endettement cumulé d'au moins 650 millions de dollars. Soit un peu plus du double que ce que le magnat de l'immobilier avait annoncé durant sa campagne. Le quotidien affirme par ailleurs qu'"une partie importante" de la fortune du milliardaire dépendrait d'accords avec des partenaires qui ont souscrit d'importants emprunts.

Même si le montant des dettes cumulées par les sociétés de Donald Trump semble important, cela reste négligeable au regard de sa fortune et fait partie des affaires. Le magnat de l'immobilier se repose effectivement en partie sur des emprunts pour financer de nouvelles acquisitions dont les bénéfices serviront à rembourser la dette contractée. Tous les experts en immobilier agissent effectivement de la sorte.

De curieux créanciers

Bien que présentées comme un scoop, les dettes des entreprises Trump ne représentent aucune information importante. Cependant, une information curieuse été mise au jour par le "New York Times" concernant les créanciers du magnat de l'immobilier. Donald Trump attaque régulièrement le monde de la finance et Wall Street, les accusant de bien des maux, souvent justifiés. Selon le journal newyorkais, le milliardaire a réalisé des crédits auprès d'une des principales banques chinoises ou encore auprès de la banque américaine Goldman Sachs.

Hors, le candidat à la présidentielle, avec sa verve habituelle, cite souvent la Chine comme étant le principal ennemi commercial des Etats-Unis contre lequel il entend lutter. Donald Trump a, par ailleurs, accusé à plusieurs reprises Goldman Sachs de favoriser sa rivale Hillary Clinton. La grande banque américaine est, il est vrai, au cœur de nombreux scandales.

Bien que s'endettant auprès de ceux qu'il présente comme ses ennemis, le candidat à la présidentielle américaine reste cependant discret sur sa richesse réelle et refuse toujours de publier sa déclaration de revenus.

Crédits photos : © AFP/Archives Gregg Newton

Partager cet article

Pour en savoir plus