Les enfants d'aujourd'hui moins en forme physique qu'il y a 40 ans

Par , publié le
Santé Un enfant devant la télé
Un enfant devant la télé

En 40 ans, les enfants auraient perdu près de 25% de leur capacité cardiovasculaire à cause d'un manque d'activité physique au quotidien.

Les campagnes de préventions en faveur de la bonne santé de nos enfants n’ont jamais été aussi nombreuses et pourtant, nos chères têtes blondes sont en moins bonne forme physique qu’il y a quarante ans.

De 1971 à 2011, les enfants ont en effet perdu 25 % de leur capacité cardiovasculaire, la faute à une hygiène de vie de moins en moins saine selon la Fédération française de cardiologie (FFC).

Les enfants d’aujourd’hui moins endurants

Le signal d’alarme a été tiré par la FFC, portée par la voix du professeur François Carré, cardiologue au CHU de Rennes et interrogé par France Info hier. Le spécialiste rappelle qu’en 1971 un enfant courait 800 mètres en trois minutes. Aujourd’hui, pour la même distance, il lui en faut quatre selon une étude australienne qui s’est penchée sur les résultats de plusieurs millions d’enfants dès l’âge de 4 ans.

Une situation préoccupante, car une bonne endurance est signe d’une bonne santé cardiovasculaire et donc, limite les risques de problèmes de santé de ce type. Dans les faits, notre mode de vie de plus en plus sédentarisé est la cause de cette perte de capacité physique.

Trop de sédentarisation

Tablette, ordinateur, télévision, jeux vidéo... Tant d’activité sédentaire qui agisse tels des boulets sur l’activité physique des enfants. Or, plus on est assis, plus la pression artérielle monte, plus le mauvais cholestérol augmente, plus le diabète augmente. Un cercle vicieux que veut briser la Fédération française de cardiologie.

Il existe des gestes simples pour favoriser l’activité physique, comme se rendre à l’école à pied ou encore, inscrire les enfants à un sport dès l’âge de 6 ans. Une vraie bombe à retardement pour François Carré qui précise que « la capacité physique de nos enfants est plus basse qu’il y a trente ans, ça veut dire simplement que si rien ne change, ils vont vivre moins longtemps en bonne santé que nous. » En 1950, les Français cumulaient quatre heures d’activité physique par jour. Aujourd’hui, ils n’en feraient plus que 20 minutes.

Crédits photos : greenland/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus