Emmanuel Macron : "une vraie chasse faite" selon Gérard Collomb

Par , publié le
Politique Gérard Collomb
Gérard Collomb

Pour le maire de Lyon Gérard Collomb, "une vraie chasse" est faite à l'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron, qu'il estime d'ailleurs actuellement bien plus populaire que ne l'est le Parti socialiste.

Il ne se cache vraisemblablement pas d'être le premier soutien d'Emmanuel Macron. Et pourtant, alors que l'ex-ministre de l'Économie a lancé, voilà quelques mois, son propre mouvement En Marche !, le maire socialiste de Lyon Gérard Collomb appelle à l'unité dans les rangs du PS.

Mercredi, le sénateur a exprimé au micro de Radio Classique l'écart de popularité constaté de ses yeux entre Emmanuel Macron et le parti conduit par Jean-Christophe Cambadélis : "Aujourd’hui il y a une vraie chasse faite au Macron mais ça n’a aucune importance. Ce qui serait important pour le Parti socialiste, c’est d’être capable de mobiliser. Or quand moi je regarde les meetings qui sont tenus par le PS, les chaises sont vides. Lorsque je regarde les meetings tenus par Macron il y a des milliers de personnes qui se précipitent. Donc évidemment on voit bien les différences".

Collomb : Macron actuellement plus populaire que le PS

En déclarant qu'à son sens, "la gauche vivante c’est Macron", Gérard Collomb semble implicitement considérer le Parti socialiste comme moribond. Et quand on lui demande s'il est convaincu qu'Emmanuel Macron se présentera à la présidentielle, l'élu lyonnais répond par l'affirmative :

"Je le pense oui, il n’aurait pas fait tout ça simplement pour s’arrêter dans quelques jours".

Présidentielle 2017 : l'ex-ministre de l'Économie candidat ?

Alors que l'incertitude demeure encore sur une possible candidature de François Hollande à sa propre succession, Gérard Collomb envisage un scénario où l'exécutif se retirerait des débats pour éventuellement se positionner en faveur de son ancien ministre :

"Je pense que si Hollande n’est pas en position d’être candidat, il pourrait appeler à voter Macron car il y a quelque part un fils spirituel même s’il y a une brouille entre le père et les fils comme dans la vie. Le fils aujourd’hui suit son chemin, c’est une scène de la vie de tous les jours ce qu’il se passe entre François Hollande et Emmanuel Macron".

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article