Donald Trump veut une "relation constructive" avec la Chine

Par , publié le
International
Photo d'illustration. La Maison-Blanche à Washington.

Après un temps de discorde, le président des Etats-Unis joue l'apaisement dans un courrier adressé à son homologue Xi Jinping.

Après avoir vertement critiqué la Chine sur tous les fronts (économie, velléités territoriales en mer de Chine,...), Donald Trump joue la détente. Alors qu'il ne s'était toujours pas entretenu avec le président chinois depuis qu'il a été investi, il lui a adressé une lettre dans laquelle il dit souhaiter une "relation constructive" qui servirait les intérêts des deux économies les plus importantes du monde.

Donald Trump souhaite une "prospère année du Coq"

Le porte-parole de la Maison-Blanche indique que Trump remercie "le président Xi pour sa lettre de félicitations envoyée à l'occasion de l'investiture du président Trump et souhaite au peuple chinois une heureuse Fête des Lanternes et une prospère année du Coq".

Il faut dire que les relations sino-américaines, du moins sur le terrain diplomatique, avaient mal débuté. Alors qu'aucun échange téléphonique entre les deux chefs d'Etat n'est intervenu, Donald Trump avait en revanche accepté les félicitations de la présidente de Taïwan. Donald Trump avait prévenu, s'en tenir au principe d'"une seule Chine" n'est pas sa priorité, alors que toutes relations diplomatiques entre Taïwan et l'Oncle Sam ont cessé en 1979.

Les conflits en mer de Chine

Autre pomme de discorde, les conflits territoriaux en mer de Chine méridionale. Pendant sa campagne, le futur président américain n'avait de cesse de critiquer la volonté de Pékin d'impérialisme dans cette région. Et il y a quelques jours, le secrétaire d'Etat à la Défense James Mattis réaffirmait que les Etats-Unis prêteraient main forte au Japon si des conflits sino-japonais venaient à éclater au sujet d'îles réclamées par les deux pays.

Le gouvernement chinois avait alors répliqué, accusant les Etats-Unis de jouer avec la situation dans la région.

Crédits photos : Pixabay.com

Partager cet article

Pour en savoir plus