Donald Trump : une "bombe" dans sa déclaration de revenus ?

Par , publié le
International Le candidat républicain Donald Trump.
Le candidat républicain Donald Trump.

L'ancien candidat républicain Mitt Romney affirme que Donald Trump cache une "bombe" dans sa déclaration de revenus. Ce dernier n'a pas tardé à réagir.

Alors que le républicain Donald Trump poursuit une ascension qui semble irrésistible, c'est un autre membre du parti, candidat en 2012, qui vient tenter de savonner cette pente. Mitt Romney, puisque c'est lui dont il s'agit, a déclaré à l'antenne de Fox News mercredi au sujet des revenus du bouillonnant Trump : "La raison pour laquelle je pense qu'il y a une bombe là-dedans c'est qu'à chaque fois qu'il est interrogé sur le sujet de ses impôts il élude et remet à plus tard en disant: 'On y travaille' (...) On pourrait découvrir qu'il est loin d'avoir autant de revenus qu'on ne l'imaginait avec un capital de dix milliards de dollars, ou qu'il ne paie pas d'impôts, ou très peu".

Pour Romney, Trump n'est pas aussi riche qu'il l'affirme

Mais il n'épingle pas seulement le milliardaire : "Vous savez, on est à présent mi-février et nous n'avons toujours pas vu les déclarations de revenus de Donald Trump, Marco Rubio ou Ted Cruz".

Mitt Romney, qui avait lui-même été largement questionné sur ce sujet lors de sa propre campagne en 2011, a poursuivi : "Franchement, les électeurs ont le droit de voir ces déclarations d'impôts avant de décider qui devrait être le candidat investi par le parti". 

La réponse pleine de sarcasme de Donal Trump

Le candidat investi à la course à la Maison Blanche pour l'élection de 2016 n'a guère tardé à réagir sur Twitter, estimant dans un premier temps que "Mitt Romney, qui a totalement merdé une élection qui était gagnée et dont les déclarations d'impôts l'ont fait passer pour un idiot, joue maintenant au dur".

Puis, quelques minutes plus tard, il raille encore, remontant à la campagne pour 2012 : "Quand Romney m'a demandé mon soutien la dernière fois, il était si maladroit et ridicule que nous aurions tous dû savoir qu'il ne gagnerait jamais".

Et pour citer une dernière pique : "Romney est un pion de l'Establishment et n'a pas sa propre façon de penser". Ambiance, ambiance...

Crédits photos : Christopher Halloran / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus