Côtes-d'Armor : onze migrants découverts dans un camion

Par , publié le
France Les cercueils de migrants retrouvés morts dans un camion sont évacués, le 28 août 2015, à Nickelsdorf en Autriche
Les cercueils de migrants retrouvés morts dans un camion sont évacués, le 28 août 2015, à Nickelsdorf en Autriche

Jeudi après-midi à Ploufragan, dans les Côtes-d'Armor, onze migrants, sept adultes et des enfants en bas âge, ont été découverts dans un camion en provenance d'Italie.

Après la découverte, fin août, de 71 migrants retrouvés morts dans un camion laissé à l'abandon sur une route autrichienne, la vigilance des autorités s'est vraisemblablement accrue quant à l'inspection de véhicules suspects. D'autant plus que d'autres transports de ce genre seront observés par la suite.

Jeudi après-midi, sur la plate-forme dite logistique des magasins U, à Ploufragan (Côtes-d'Armor), onze nouveaux migrants ont été découverts dans un camion qui venait d'Italie. Le véhicule, nous précisent nos confrères de Ouest-France, était scellé à l'aide de plombs pour assurer la sécurité du chocolat transporté. On ignore toutefois quelle était sa destination.

Migrants découverts dans un camion dans les Côtes d'Armor :  sept adultes et des enfants en bas âge

Quant aux migrants découverts, on apprend qu'ils s'agit de sept adultes et de trois ou quatre enfants d'origine syrienne, irakienne et iranienne, avec plusieurs de ces enfants étant âgés de 1 à 3 ans. Les pompiers et le SAMU ont procédé à leur prise en charge avant qu'ils ne soient évacués des lieux via des voitures de police.

Le chauffeur placé en garde à vue

On nous informe de même que leur état de santé, au demeurant bon, n'a pas été jugé à même de motiver une hospitalisation. Ces personnes ont été conduites au commissariat de Saint-Brieuc où elles y étaient entendues jeudi soir. Avec l'objectif annoncé par la préfecture de déterminer la destination attendue de ces migrants et si ces derniers sont des réfugiés ou bien des demandeurs d'asile. Il était ensuite prévu que la direction départementale de la cohésion sociale se charge dans leur hébergement. Le conducteur du camion, d'origine polonaise, a quant à lui été placé en garde à vue.

Crédits photos : © AFP Vladimir Simicek

Partager cet article

Pour en savoir plus