Chine: 7 morts et 50 blessés dans des explosions de colis piégés

Par , publié le
International Voiture de police chinoise
Voiture de police chinoise

Plusieurs explosions ont fait 7 morts, 2 disparus et au moins 50 blessés mercredi dans le Sud de la Chine. Les explosions sont dues à des colis piégés disséminés dans la ville de Liuzhou. L'auteur des faits est activement recherché par la police.

A la veille de la fête nationale du 1er octobre, la ville de Liuzhou dans la région autonome de Guangxi dans le Sud de la Chine, a été frappée par une quinzaine d'explosions dues à des colis piégés. Ces colis placés dans des lieux publics ont fait 7 morts et au moins 50 blessés.

Des colis piégés placés dans des lieux publics

Les colis piégés qui ont été transportés par des sociétés de messagerie ont explosé mercredi entre 15h15 et 17h (heure de Pékin) dans 13 lieux différents dont des hôpitaux, des prisons, des centres commerciaux, un marché, des gares et des administrations. Sur les photos diffusées à la télévision publique chinoise, on peut voir des bâtiments détruits, des voitures renversées, des rues couvertes de débris, des blessés transportés sur des civières ; des images qui montrent la violence des déflagrations.
Le bilan de la journée fait état de sept morts, une cinquantaine de blessés et deux disparus. Par ailleurs, plus de 60 colis suspects ont été signalés à la police qui est en train de les examiner.

Un suspect interpellé

L'agence officielle Chine nouvelle a indiqué que "la police a déjà déterminé qu'il s'agissait d'un acte criminel" et que les enquêteurs avaient "identifié un suspect". Le suspect serait un homme de 33 ans habitant dans le district de Liucheng. Selon le Nanguo Zaobao, un journal de la province du Guangxi, le suspect aurait été interpellé.
Les motivations du suspect n'ont pas encore été déterminées mais il pourrait s'agir d'un acte de vengeance envers l'administration chinoise. Les enquêteurs essayent désormais de faire la lumière sur cet acte criminel, afin de déterminer les motivations du suspect et la manière dont les explosions ont été coordonnées.

Partager cet article

Pour en savoir plus