Charlie Hebdo s'exporte en Allemagne

Par , publié le
International
La couverture pour le premier numéro de Charlie Hebdo version allemande.

Angela Merkel assise sur les toilettes, telle est la Une de la version allemande de Charlie Hebdo, disponible jeudi.

Cette couverture est la reprise, mise en abyme, d'un dessin qui avait été publié il y a de cela quelques années. Et c'est le directeur de la publication, Riss, qui l'a dessinée en hommage à son prédecesseur Charb, tombé sous les balles lors de l'attaque des locaux du journal satyrique.

"Une curiosité pour Charlie Hebdo en Allemagne"

Certes, une partie du site web de l'hebdomadaire est déjà traduite en langue anglaise mais comme l'explique Riss, "On a constaté qu'il y avait une vraie curiosité en Allemagne pour Charlie Hebdo". Même s'il déplore : "Beaucoup de gens à l’étranger ont découvert Charlie Hebdo avec le 7 janvier, à travers un événement dramatique, alors que c’est un journal qui est censé faire rire. Finalement, les gens nous ramènent toujours à ça. C'est vrai que c'est un aspect important de notre identité éditoriale, l'attachement aux libertés de critiquer les religions, mais Charlie Hebdo, ce n'est pas que ça".

Résolument optimiste, il ajoute : "Si on arrive à se fabriquer des lecteurs à l'étranger, on se fabriquera des alliés, des gens qui nous aident à diffuser et à faire comprendre ce qu'on est, on ne sera plus les seuls à faire ce travail". 

Un tirage initial de 200.000 exemplaires

Minka Schneider (un nom d'emprunt pour d'évidentes raisons de sécurité) sera à la tête d'une douzaine de collaborateurs pour cette version outre-Rhin. "Le plus grand défi, ce n’est pas l’humour allemand, c’est cette culture française du dessin de presse qui n’a pas d’équivalent en Allemagne", explique-t-elle.

Pour Riss, ce premier tirage de 200.000 exemplaires est avant tout "un test, une expérience pour nous. L’idée c’est de construire un lectorat à l’étranger". Concernant la ligne éditoriale, Riss glisse avec malice que les Unes seront différentes : "On va épargner Fillon aux Allemands".

Crédits photos : Charlie Hebdo.

Partager cet article

Pour en savoir plus