Cannes : Pas de gros sacs sur les plages jusqu'au 31 octobre

Par , publié le
France Cannes Plages

David Lisnard, Maire de Cannes, a pris un arrêté municipal interdisant le port et le transport de valises et autres bagages de grande dimension sur le bord de mer.

Il va falloir apprendre à vous passer du superflu si vous décidez de vous rendre sur les plages de Cannes pour le mois d’août. À la suite des attentats de Nice et dans le cadre de l’état d’urgence, le maire de Cannes David Lisnard a mis en place un arrêté interdisant de se promener sur la plage avec un gros sac ou une grosse valise.

La crainte d’engins explosifs

C’est dans un communiqué que la municipalité cannoise a indiqué le dépôt de cet arrêté municipal. « La Mairie de Cannes met en place un dispositif supplémentaire de protection des Cannois et des touristes sur les plages du littoral, dans le cadre de l’état d’urgence, en interdisant le port et le transport à pied de contenants de grande dimension (sacs à dos, valises ou autres bagages) dont l’opacité et la taille pourraient dissimuler des matériels dangereux, armes ou produits explosifs ».

Cet arrêté durera jusqu’au 31 octobre 2016 s’il n’est pas prolongé d’ici là.

La municipalité fait appel à la vigilance de tous

Dans ce même communiqué, David Lisnard demande l’appui de tous pour faire respecter la mesure. « Ça veut dire que les gens qui viennent à la plage pourront, lorsqu’ils verront des forces de l’ordre, ouvrir des sacs de loin et montrer qu’ils ont du matériel de plage. Si les policiers estiment qu’il y a une dangerosité potentielle, ils demanderont à la personne de partir et on assurera un suivi de cette personne par d’autres moyens ».

Prévue pour limiter les risques d’attaques terroristes, la mesure devrait également renforcer « la lutte contre la vente ambulante exercée illégalement sur le littoral », selon la mairie pour qui cette décision « s’inscrit dans une démarche de résistance et de résilience collective afin de préserver notre mode de vie balnéaire tout en faisant preuve de vigilance ».

Crédits photos : Florian Pépellin/ Wikimedia Commons

Partager cet article

Pour en savoir plus