Cancer de la prostate : le retour de Movember

Par , publié le
Santé
Ben Stiller dans Dodgeball

En ce mois de novembre 2016, le "Movember" fait son retour pour permettre de lutter contre le cancer de la prostate en arborant une moustache.

Depuis maintenant treize ans, le mouvement Movember est lancé chaque mois de novembre pour sensibiliser l'opinion et combattre le cancer de la prostate. De quelle manière ? Pour commencer, il convient, pour les résidents français, de s'inscrire sur Movember France, en étant au préalable de sexe masculin.

Devenir membre du mouvement inclut alors de se faire pousser la moustache et de l'entretenir pendant trente jours. Pourquoi ? "Les hommes sont confrontés à une crise sanitaire dont on ne parle pas. Ils meurent trop jeunes, avant leur heure. Pour agir, nous avons besoin de votre aide. En Movember, laissez-vous pousser la moustache pour la santé masculine."

Movember : la moustache pour lutter contre le cancer de la prostate

Comme nous le rapportions il y a de cela deux ans, l'objectif est plus concrètement de "susciter des conversations sur la santé masculine et pour récolter des dons pour les cancers de la prostate et des testicules". Ces tumeurs sont ainsi les plus fréquemment rencontrées par les hommes.

Un sur sept est susceptible d'être directement touché à partir de 60 ans. En France, on estime que plus de 55.000 cas de ce type se déclarent chaque année. Ce n'est pourtant que depuis cinq ans que l'Hexagone prend part au Movember, ainsi créé en 2003 par un groupe d'amis australiens qui nourrissaient l'envie de réhabiliter la moustache.

Plus de 1.200 projets financés depuis 2003

En 2013, Movember avait réuni 13.700 participants en France pour 4 millions d'euros récoltés. Pour cette année, on s'attend à des gains bien plus importants puisque près de 245.000 hommes ont répondu à l'appel de cette édition 2016. À noter que les barbes et les boucs ne font pas partie des ensembles autorisés.

Depuis la première année du mouvement et tous territoires confondus, ce sont 542 millions d'euros qui ont été amassés par l'association, une conséquente somme qui aura permis le financement de plus de 1.200 projets à travers le monde.

Partager cet article

Pour en savoir plus