Bretagne : grièvement blessé après avoir tenté d'ouvrir un obus

Par , publié le
Faits Divers Un hélicoptère : image d'illustration
Un hélicoptère : image d'illustration

Jeudi après-midi dans la commune bretonne de Guitté, un homme de 57 ans a tenté d'ouvrir un obus à l'aide d'un marteau et d'une perceuse, et de s'être gravement blessé aux mains et au visage.

Son geste apparaît difficilement justifiable puisqu'il est fortement recommandé de contacter les autorités dans la gestion de ces projectiles. Jeudi après-midi dans la commune de Guitté (Bretagne), un quinquagénaire collectionneur s'est gravement blessé aux niveaux des mains et du visage après avoir tenté d'ouvrir un obus datant de la Seconde Guerre Mondiale.

Il est aux alentours de 14h00 lorsque cet homme de 57 ans essaie de faire céder l'obus à l'aide d'un marteau et d'une perceuse. Sa manœuvre se sera donc conclue par de graves blessures ayant motivé son transport par hélicoptère à l’hôpital Pontchaillou de Rennes. Aux dernières nouvelles, on ignore encore l'évolution de son état de santé.

Il tente d'ouvrir un obus et finit gravement blessé à l'hôpital

Nos confrères de Ouest-France rapportent que d'autres obus ont été retrouvés chez celui qualifié de collectionneur. Des démineurs sont venus de Brest par hélicoptère pour venir détruire, aux alentour de 18h45 et dans un champ avoisinant, six de ces objets.

Pour la gendarmerie, l'homme se serait blessé après avoir tapé sur le détonateur, provoquant ainsi son explosion. Suite à ces découvertes, une enquête a été ouverte pour détention illégale d’armes de guerre ayant mis en danger la vie d’autrui. Il s'agira entre autres de déterminer la provenance de tous ces obus.

Un détonateur qui aurait explosé

En octobre dernier, un fait semblable avait été observé dans l'Eure-et-Loir, où un collectionneur d'armes d'une cinquantaine d'années s'était lui aussi lourdement blessé suite à l'explosion d'un obus qu'il était en train de manipuler dans son garage.

Sensiblement touché au niveau de l'abdomen et pris en charge par les secours, le quinquagénaire n'avait cependant pas été la seule victime de cet incident, puisque six autres personnes incluant son épouse et son fils auront également été blessées dans l'explosion. Il s'avèrera au passage que les lieux renfermaient plusieurs dizaines d'obus, que des démineurs versaillais ont depuis vraisemblablement mis hors service.

Partager cet article

Pour en savoir plus