Bébés secoués : 6 mois ferme pour une assistante maternelle dans les Hautes-Alpes

Par , publié le | modifié le
Faits Divers
Photo d'illustration. La Justice.

Le tribunal correctional de Gap a condamné une nounou à 3 ans de prison dont 6 mois ferme dans une affaire de "bébés secoués", en l'occurence deux frères.

En janvier 2013, les parents du petit Mathis le transportent à l'hôpital de la Timone situé à Marseille. Le personnel qui l'examine juge immédiatement qu'il souffre du syndrome du "bébé secoué". Quelques mois plus tard, son frère est lui aussi hospitalisé, le diagnostic est le même. Lui devra être opéré d'urgence et restera plusieurs semaines à l'hôpital.

Une assistante maternelle avec 22 ans d'expérience

En cause, une nounou âgée aujourd'hui de 45 ans jouissant de plus de 20 ans d'expérience. Devant la Cour, elle nie toute responsabilité, indique Le Dauphiné Libéré. Et le président du tribunal correctionel rappelle que sa responsable a toujours loué "rigueur" et "douceur" chez cette femme.

Cependant, l'instruction du dossier a mis en lumière d'autres sons de cloches émanant d'autres parents. Et c'est le président qui les égrène : "Sa fille pleurait fréquemment quand elle était avec elle", ou encore "Un parent a retiré son enfant après avoir vu la nounou balancer son enfant énergiquement dans son transat".

Les enfants gardent des séquelles

Aujourd'hui, les deux frères âgés de 3 et 6 ans souffrent de lourdes séquelles psycho-motrices que l'avocate des parents évoque : "le plus grand évolue d’une manière difficile. À 7 ans, Louis n’arrive même pas à courir après un ballon et taper dedans". Quant à la défense, elle a demandé une expertise psychologique des parents.

Mais l'assistante maternelle sera finalement condamnée à 3 ans de prison dont 6 mois ferme. Si elle ne fait pas appel, elle ne pourra plus jamais exercer, rappelle le quotidien régional.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus