Attentats du 13 novembre : le frère de Salah Abdeslam lui demande de "s'exprimer"

Par , publié le
France Portrait d'archives non daté fourni le 15 novembre 2015 par la police nationale de Salah Abdeslam
Portrait d'archives non daté fourni le 15 novembre 2015 par la police nationale de Salah Abdeslam

Si le suspect des attentats de Paris se mure pour l'instant dans le silence, son frère Mohamed lui enjoint de "s'exprimer".

C'est au micro de RTL que le frère de Salah Abdeslam, s'est confié. Quelques jours après que les avocats du suspect-clé des attentats du 13 novembre à Paris ont décidé de ne plus le défendre à cause de son obstination à rester dans le silence, son frère lui demande de parler.

Mohamed Abdeslam refuse le silence de son frère

"Lors de mes visites en Belgique, j'ai vraiment eu un Salah Abdeslam qui était prêt à s'exprimer. (...) Quelques mois après, c'est une autre personne que j'ai en face de moi, j'ai effectivement pu constater que Salah était plus en retrait, qu'il était plus renfermé sur lui-même", a déclaré Mohamed après avoir dit : "Je demande à mon frère de s'exprimer".

En ce moment, le suspect est placé à l'isolement à la prison de Fleury-Mérogis, et filmé 24/24h, ce qui ne l'aurait pas empêché dernièrement d'entretenir une conversation avec un autre détenu.

"Salah est encore plus radicalisé"

Et ces conditions de détention, Mohamed Abdeslam les juge responsables de ce silence : "Cette incarcération, toutes ces conditions qui sont extrêmement difficiles de détention, le renferment sur lui-même et j'ai parfois même l'impression qu'il est quelque part encore plus radicalisé que déradicalisé".

Quant au procès, il affirme en attendre "beaucoup". En revanche, "si c'est pour avoir un Salah Abdeslam derrière un box où il ne s'exprime pas, ce sera une déception pour nous tous". Il a encore confié aller le visiter en prison un fois par trimestre.

Crédits photos : © POLICE NATIONALE/AFP/Archives DSK

Partager cet article

Pour en savoir plus