Une arnaque nationale au vol de camping-cars démantelée

Par , publié le
France Camping-car

Près de 300 camping-cars volés ont été retrouvés ces dernières semaines et une trentaine de personnes sont en garde à vue dans le cadre de l’enquête. Plus qu’un réseau organisé, c’est une méthode de recel qui a été mise au jour par les enquêteurs.

Gros coup de filet pour les gendarmes de Normandie. Un réseau national de vente et de recel de camping-cars vient d’être démantelé suite à de nombreuses plaintes déposées dans la Manche. Au total, l’affaire concernerait plus de 600 au total sur l’ensemble du territoire français pour un préjudice de près de 30 millions d’euros selon les information de Paris-Normandie.

300 véhicules retrouvés

L’opération qui a permis de mettre au jour ce réseau de trafiquants a été menée par la section de recherches de la gendarmerie de Caen, s’est déroulée dans toute la France du 29 mars au 18 avril 2016 et a mobilisé 1800 gendarmes au total. Ce sont près de 300 camping-cars volés qui ont été retrouvés par les enquêteurs.

Une trentaine de personnes a été interpellée. Il ne s’agirait pas d’un réseau à proprement parler, mais de plusieurs filières de revente différentes qui sont toujours en cours d’identification et qui se partageait les rouages d’une combine bien huilée.

Les camping-cars maquillés et revendus

Le mode opératoire des trafiquants est somme toute assez classique dans le domaine du recel de véhicules. Les voleurs achetaient des véhicules (souvent des camionnettes) en très mauvais état à des prix dérisoires, mais qui bénéficient toujours d’un certificat d’immatriculation en bonne et due forme.

Ils maquillaient ensuite les camping-cars volés et utilisaient ces certificats en obtenant des papiers en règle pour le camping-car volé via un faux certificat de carrossage, c’est-à-dire de transformation du fourgon en camping-car. Les numéros de séries étaient ensuite trafiqués pour rendre l'arnaque quasi-indétectable pour le néophyte.

Les vols de camping-cars ont été multipliés par trois ces cinq dernières années en France, de 112 en 2010 à 322 en 2015, selon le parquet. Des véhicules que jusqu’à présent les enquêteurs ne retrouvaient jamais ni en France ni à l’étranger. Plus que jamais si vous souhaitez acheter un camping-car, soyez très vigilant et privilégiez les réseaux de professionnels.

Crédits photos : © Antonov14 / Wikimedia Commons

Partager cet article

Pour en savoir plus